Jump to content
Company of Heroes France

Preview CoH2 par Jv.fr


Recommended Posts

Relic Intertainment nous a dévoilé la suite de son jeu de stratégie en temps réel, attendu par un très grand nombre d’aficionados.

Sorti en 2006, le premier Company of Heroes (CoH pour les intimes) est considéré par beaucoup comme LA référence en matière de stratégie en temps réel. Les deux extensions commercialisées en 2007 et 2009, Opposing Front et Tales of Valor, ont assis la licence au sommet du genre STR. Neuf années après le début du développement de CoH, Relic Intertainment a eu envie de pousser encore plus loin le réalisme et l'authenticité avec cette suite. Un défi de taille tant le premier opus était historiquement solide (documenté et carré), peu enclin à pardonner les erreurs stratégiques. La Seconde Guerre Mondiale y était abordée dans l'omniscience du camp Allié, sans filtre ni idéalisme. Avec CoH2 l'époque reste la même, mais le front change et la dureté des conflits s'accentue.

Prends les armes, camarade, tu n'as pas le choix !

00C8000005183946-photo-company-of-heroes

C'est au travers d'une présentation Londonienne que Quinn Duffy, Game Director, a posé le décor de Company Of Heroes 2. Saviez-vous que 13 des 15 batailles les plus sanglantes de la seconde guerre mondiale ont eu lieu sur le front Est entre les forces de l'Axe et l'armée de Staline ? À titre de comparaison, le débarquement des Alliés en Normandie n'arrive qu'en 23e position. Hitler, malgré le pacte de non-agression signé avec l'URSS en 1939, craignait l'armée rouge. Une fois le front Ouest « sécurisé », le dictateur germanique lance l'Opération Barbarossa destinée à envahir l'Union Soviétique. La supériorité tactique de la Wehrmacht va se heurter durant des années au surnombre et au patriotisme des russes, et inversement. Un tournant de 39-45 qui fera avant tout des victimes en surnombre.

00C8000005183944-photo-company-of-heroes

Une guerre idéologique et politique. Et entre les deux dictatures, les hommes des forces soviétiques sont pris en étau. D'un côté, le nazisme ne leur laisse le choix qu'entre la mort ou l'esclavage, et de l'autre côté le communisme ne le laisse le choix qu'entre la mort ou le combat pour la partie. Les russes vont alors massivement au front avec comme unique chance de survie que de terrasser sans merci un ennemi qui leur réserve un sort identique. L'utilisation des conflits du front Est comme théâtre des opérations de Company Of Heroes 2 permet de représenter la guerre dans toute sa cruauté, sans rajout ni fiction à but spectaculaire. Les batailles racontent une histoire, et se suffisent à elles-mêmes pour immerger le joueur dans la réalité historique.

Un conflit qui laisse des tracesLa démonstration à laquelle nous avons assisté ne nous a malheureusement pas été accessible par la suite, mais les premières minutes de la bataille ne laissent pas le spectateur indifférent. Les quelques fantassins russes que le joueur dirige se retrouvent rapidement sous le feu nazi et progressent péniblement dans la neige, face aux rafales. En scindant le groupe en deux, le démonstrateur arrive à proximité des murets derrière lesquels les Allemands se mettent à couvert. Ce qui les oblige à battre en retraite, dix mètres plus loin, dans une ferme abandonnée. L'occasion est trop belle : un soldat équipé d'un lance-flammes incendie alors la bâtisse, brûlant vifs les teutons prisonniers du feu. Les survivants qui arrivent à s'échapper, incandescents, sont brutalement achevés par balles.

00C8000005183942-photo-company-of-heroes

Cette séquence permet de mettre en valeur les environnements et le moteur gérant la destruction avec une localisation pointue des dégâts. Les flammes se propagent de façon réaliste le long d'une surface de bois ou de paille. Une grenade endommage un mur, ou un toit, tandis qu'un obus perfore littéralement sa cible. La neige, elle, n'est pas qu'une texture. Elle est persistante, laisse des traînées, virevolte à chaque explosion venant chatouiller son blanc manteau, et ralenti la progression des troupes en fonction de son épaisseur. Tout ceci est visuellement retranscrit avec brio par l'Essence 3.0 Engine, mariant à la perfection l'esthétisme et le réalisme. Quelques saccades sont à noter, mais c'est surtout dû à l'état d'avancement du développement, CoH2 étant prévu pour 2013.

La stratégie instinctive et immersive

00C8000005183940-photo-company-of-heroes

Suite de la mission de démonstration : les nazis contre-attaquent avec un mortier. Les survivants russes qui viennent de « nettoyer » la ferme fuient la zone. En arrière, le commandant leur ordonne de retourner au combat. En vain. Las de ne pas voir ses troupes reprendre position, il ordonne leur exécution immédiate à la gatling : la mère patrie n'aime pas les déserteurs. Le redéploiement d'un nouveau bataillon permet de profiter du système de couverture dynamique, où les unités optimisent leur positionnement. Lorsqu'un groupe est sélectionné, des points indiquent les positions que les soldats vont prendre au clic suivant, et un code couleur allant du vert au rouge indique le degré d'exposition aux attaques. En fonction des assauts et ripostes, le placement évolue en temps réel en attendant un nouvel ordre.

Les unités plus lourdes, qu'il s'agisse d'artilleurs ou de chars, affichent également un cône d'activité permettant de matérialiser la zone de couverture des tirs. Une caractéristique qui s'applique aux soldats lorsqu’ils agissent furtivement, depuis un bois par exemple. Lorsque le mortier ennemi est encerclé, les nazis préfèrent prendre la fuite. Ainsi, on capture leur artillerie afin de la retourner contre eux. L'intégralité des véhicules et armes lourdes non détruites peut être capturée ou abandonnée. Ce qui permet de renforcer sa puissance instantanément, ou de minimiser les pertes humaines en offrant toutefois à l'adversaire son propre équipement. Le front soviétique est rude et attendre des renforts s'avère risqué. Utiliser l'armement lourd ennemi devient donc une option non négligeable.

Mission de reconnaissance accomplie

00C8000005183938-photo-company-of-heroes

La destruction des environnements (raser une maison, incendier une forêt) comme option offensive de choix, et la tactique immédiate (sur la base du contrôle des lieux et véhicules environnants) de cette démonstration sont autant de points qui surlignent la précarité et la brutalité permanente du front germano-soviétique. Les cinématiques, réalisées avec le moteur graphique du jeu, se confondent avec les séquences de gameplay via une intégration cinématographique quasi-artistique. Faute d'avoir pu profiter de la moindre session de prise en main, l'assemblée de journalistes est néanmoins restée en haleine devant cette retranscription vidéoludique crue d'une bataille entre le communisme et le nazisme. Des affrontements où la survie elle-même relève de l'héroïsme.

00C8000005149390-photo-company-of-heroes

Sans avoir pu jouer, on arrive quand même à s'attacher à ces soldats prisonniers de leur destin. C'est peut-être l'atout majeur de Company of Heroes 2 : le drame humain du champ de bataille. Cruauté de la guerre oblige, les sacrifices sont également incontournables. Cette intensité carnassière des combats tout le long de la campagne principale est d'ailleurs inspirée des joutes multijoueurs du premier opus. Relic Intertainment revendique clairement avoir été à l'écoute des joueurs durant de longues années afin de parfaire le solo. Sur le principe, ça semble en bonne voie. Comme la pratique demeure préférable à la théorie, on attend une longue et haletante prise en main afin de se faire un avis plus pragmatique. Ainsi qu'une session multi pour découvrir ses principales nouveautés.

Cela donne toujours autant envie...

source: http://www.jeuxvideo.fr/jeux/company-of-heroes-2/preview-test-company-of-heroes-2.html

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 8 Guests (See full list)

    • There are no registered users currently online
  • Réseaux

    Discord  Facebook  Steam  Twitter  Twitch  YouTube
  • Topics

  • Messages

    • Oh merci, franchement je n'étais pas venue pour ça, mais bangeur, ça va m'être utile mrc bcp frérot
    • Bonjour,   Sur COH3 j'ai pu  faire plusieurs parties sans problème mais maintenant au bout de quelques secondes l'écran devient noir, on peut voir les unités et le jeux continue. J'ai une carte intel graphique 630 Que faire?
    • Bonjours,  Depuis quelques temps j'ai constaté que certain des mods installés pour COH sur mon pc bug au chargement des maps ou in game et m'affiche un message qui dit "Impossible de créer le rapport d'erreur vérifiez votre dossier TEMP" j'ai essayé une manip expliquée sur un forum de Jeuxvidéo.com mais ça marche pas ! Avez vous une solution fiable ? Je précise qu'il s'agit du Pack comprenant COH, COH : OF, COH : TOV et COH : Legacy et j'ai constaté le bug sur Battle of the Bulge et sur Far East War
    • MaJ v1.4.3.21751  - 2023/12/15 vendredi Taille : 232,4Mo This hot fix addresses our top crash from this past week that was causing players to crash while loading into a multiplayer match. This was especially problematic in larger game modes. We wanted to thank all our players for filling out their BugSplat crash reports so that we could diagnose the problem in a timely fashion. Thank you for all your patience as we worked to resolve this. ELO & ranks are now reenabled as well. Bug Fixes Addressed a crash while loading into a 4v4 quick match. Artillery Radio Beacon now stops receiving bonuses to rate of fire and range as soon as the ability is cancelled. Fixed alignment of territory lines and icons on the tactical map for rectangular shaped maps. Fixed an issue where players could not change Company Support options when starting a mission in the Italian Dynamic Campaign. Fixed some messages not appearing when a tutorial is calling the player's attention to something. Source : https://store.steampowered.com/news/app/1677280/view/3891737145570951427
    • Bonjour, Je pense que la version de CoH sur le CD/DVD de CoH Anthology est en quelque sort trop vieille et donc plus compatible pour fonctionner sur Windows 10. Si je me suis souviens bien, CoH Anthology regroupe : CoH, CoH : Opposing Fronts et CoH : Tales of Valor. As-tu toujours les clés/codes CD de ces jeux ? Si oui, alors je te conseille d'ajouter ces clés sur Steam pour pouvoir télécharger le jeu dans sa dernière version et y jouer. Procédure dans ce sujet :  
×
×
  • Create New...