Jump to content
Company of Heroes France

Preview Multi TomGames.


Recommended Posts

Miser sur le rouge

A première vue, on pourrait penser qu’un titre aussi authentique que Company of Heroes aurait bien du mal à s’offrir une suite dans le même contexte que son aîné, à savoir la Seconde Guerre Mondiale. Et pourtant, les petits gars de Relic ont bien compris ce qu’attendent les joueurs. C’est pourquoi ils se sont penchés vers les mods, ces petites extensions développées par des « amateurs ». Vous vous souvenez sans doute d’Eastern Front, le modd’Opposing Front permettant d’incarner enfin les forces soviétiques ? Eh bien c’est en s’inspirant de ce dernier que Relic a intégré la nouvelle faction bolchévique à ce second opus. En revanche, ceux qui sont habitués à Company of Heroes premier du nom et à son extension risquent d’être gentiment déçus sur un point : Company of Heroes 2 ne proposera bel et bien que deux factions, les Allemands et les Russes, du moins lors de sa sortie. Lorsque nous avons demandé si les mods seraient aussi bien supportés que sur l’épisode précédent, les développeurs n’étaient pas en droit de nous répondre mais indiquaient d’un œil malicieux qu’un chantier assez important les concernant était en cours. Attendez-vous donc à une surprise dans les mois à venir, bonne ou mauvaise, nous n’en savons pas plus. Ce dont on est toutefois sûr, c’est que le mode multijoueur de Company of Heroes 2 a réussi à nous scotcher tout un après-midi, un laps de temps suffisant pour se faire une bonne idée de l’avenir de ces affrontements en ligne.

Si le plaisir était bel et bien au rendez-vous, l’équilibre quant à lui semble encore brinquebalant, version pré-bêta oblige. Il faut dire que chaque camp dispose d’unités et de stratégies bien différentes. Les Allemands par exemple profitent d’unités très spécialisées donc peu polyvalentes, ce qui les rend donc efficaces uniquement si elles sont parfaitement utilisées. Leurs blindés quant à eux se révèlent aussi puissants qu’ils sont couteux. De leur côté, les Russes peuvent déployer des soldats malléables afin de faire face à toutes les situations pour un coût moindre. Moins organisés que leurs adversaires nazis, ils devront user de fourberie afin de prendre l’ennemi à revers. Leur parc de véhicules en revanche offre une puissance de feu correcte et se décline en des machines, elles aussi, plus polyvalentes que les chars allemands (Char à mitrailleuse, Camion lance-roquettes…). Deux gameplays très différents correspondant à la plupart des attentes des joueurs. Bien évidemment, si l’on s’arrête là, on a vite fait le tour des joyeusetés du mode multi. C’est pourquoi Relic a pensé à inclure pas moins de sept généraux disposant tous d’un petit panel d’avantages à débloquer au fil de la bataille. Parmi ces sept prétendants, seuls trois pourront être désignés pour former le « deck » d’un joueur. Avant de partir en guerre, ce dernier devra choisir un seul commandant, bien évidemment selon la stratégie qu’il compte déployer. Chacun dispose bien entendu de sa spécialité : un tel va permettre de déverrouiller de nouvelles unités blindées, un autre va booster l’infanterie tandis que tel autre permettra d’utiliser une frappe aérienne, il y en a pour tous les goûts et toutes les tactiques.

A la souris et au marteau

Lors de cet événement, Relic a tenu à mettre en exergue un point lui tenant particulièrement à cœur : Company of Heroes 2 se veut beaucoup plus tactique que son aîné, tout en restant très accessible. C’est pourquoi ce second opus voit le système des territoires simplifié, à l’instar de ses mécaniques de ressources. Si ces dernières restent les mêmes (points de commandement, munitions et essences), elles sont obtenues de façon différente. Chaque territoire dispose d’un point de ressource neutre ou affilié à une ressource. Sa capture augmentera quoiqu’il arrive la génération de points de commandement, et une génération de ressource si le point n’est pas de nature neutre. Les ingénieurs/génies peuvent ensuite y construire un dépôt afin de le fortifier (les trouffions n’ont plus cette possibilité) et de lui faire générer une ressource supplémentaire, munitions ou essences. Ainsi, libre au joueur de se focaliser sur une ressource particulière, l’essence si sa stratégie se base sur des véhicules, des munitions s’il privilégie les armes secondaires (grenades, mines et améliorations diverses).

Factions aux mécaniques uniques, sept commandants et autant de spécialisations différentes, ressources plus flexibles, la variété est d’ores et déjà au menu de ce nouveau CoH. Les développeurs ont pourtant voulu aller encore plus loin en intégrant de nouveaux facteurs dans les batailles. Les connaisseurs seront heureux d’apprendre que le système de couverture reste inchangé, et la possibilité d’investir les bâtiments est toujours de mise. En revanche, un petit changement a été effectué au niveau du champ de vision de nos unités, qui ne peuvent dorénavant plus voir à travers les obstacles leur obstruant la vue. Une nouveauté bienvenue en milieu urbain, et mettant en avant les possibilités offertes par une infanterie décidément bien inutile en territoire découvert. Mais le plus grand changement vient sans aucun doute des cartes enneigées, sur lesquelles des paramètres supplémentaires sont à prendre en compte. A commencer bien sûr par la température, qui ne manquera pas de tuer à petit feu notre infanterie si elle s’éloigne trop longtemps des feux de camp. Ces derniers peuvent par ailleurs être détruits et reconstruits à souhait, ajoutant un énième aspect tactique aux batailles. Qui dit neige dit également tempêtes, ou blizzards dans le cas de Company of Heroes 2. Ces turbulences surviennent tout au long de la bataille et ne peuvent être ignorées puisque la température de nos trouffions chute de manière spectaculaire sans feu de camp à proximité. Si certains stratèges préfèreront la jouer défensif en s’abritant dans des camps ou des bâtiments, d’autres joueurs plus agressifs peuvent très bien en profiter pour grignoter du terrain en prenant le risque de sacrifier une partie de leur armée. La neige impose également de faire attention aux empreintes laissées par nos chars et nos soldats. Les petits malins pourront effectivement prendre au piège les adversaires trop peu prévenants, ou encore mettre l’ennemi sur une fausse piste en créant volontairement ces traces. Les zones d’eau de leur côté ne manquent pas de geler, libre aux joueurs de prendre le risque de traverser ces zones avec des chars dont le poids pourrait briser la glace. Enfin, dans un souci d’éviter les parties trop courtes, Relic a fait en sorte que plus une armée est imposante et composée de nombreuses unités, moins les membres de celle-ci sont puissants. A contrario, les armées réduites profiteront d’unités un peu plus boostées afin de faire face à l’ennemi le plus longtemps possible.

Quelques améliorations ont été également effectuées au niveau de la progression du compte du joueur. Quiconque espère viser le top du classement devra au préalable grappiller pas moins de 20 niveaux. Au terme de cette montée en puissance, de nouveaux objectifs permettront de continuer la progression : succès divers, mais également fiches informatives (fidèles à ce que l’on pouvait trouver durant la 2nde GM) sur lesquelles sont affichées les faiblesses de certaines unités. Ces petits bijoux peuvent alors être utilisés afin d’améliorer les statistiques de nos unités en jeu. L’option n’étant pas disponible sur la version testée, nous ne pouvons en dire plus sur la façon d’utiliser ces fiches. Du côté de la technique, l’Essence Engine 3.0 fait son boulot en déployant une flopée de détails, des effets pyrotechniques très convaincants, le tout sans ralentir une seconde. Ne vous attendez toutefois pas à vous en prendre plein les yeux, le moteur de COH2 se limitant à une plastique aussi sommaire qu’authentique.

Company of Heroes 2 sortira en mars 2013 sur PC uniquement, après une série de bêtas prévue pour le début de l’année prochaine.

Sources : Tom Games

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 7 Guests (See full list)

    • There are no registered users currently online
  • Réseaux

    Discord  Facebook  Steam  Twitter  Twitch  YouTube
  • Topics

  • Messages

    • Oh merci, franchement je n'étais pas venue pour ça, mais bangeur, ça va m'être utile mrc bcp frérot
    • Bonjour,   Sur COH3 j'ai pu  faire plusieurs parties sans problème mais maintenant au bout de quelques secondes l'écran devient noir, on peut voir les unités et le jeux continue. J'ai une carte intel graphique 630 Que faire?
    • Bonjours,  Depuis quelques temps j'ai constaté que certain des mods installés pour COH sur mon pc bug au chargement des maps ou in game et m'affiche un message qui dit "Impossible de créer le rapport d'erreur vérifiez votre dossier TEMP" j'ai essayé une manip expliquée sur un forum de Jeuxvidéo.com mais ça marche pas ! Avez vous une solution fiable ? Je précise qu'il s'agit du Pack comprenant COH, COH : OF, COH : TOV et COH : Legacy et j'ai constaté le bug sur Battle of the Bulge et sur Far East War
    • MaJ v1.4.3.21751  - 2023/12/15 vendredi Taille : 232,4Mo This hot fix addresses our top crash from this past week that was causing players to crash while loading into a multiplayer match. This was especially problematic in larger game modes. We wanted to thank all our players for filling out their BugSplat crash reports so that we could diagnose the problem in a timely fashion. Thank you for all your patience as we worked to resolve this. ELO & ranks are now reenabled as well. Bug Fixes Addressed a crash while loading into a 4v4 quick match. Artillery Radio Beacon now stops receiving bonuses to rate of fire and range as soon as the ability is cancelled. Fixed alignment of territory lines and icons on the tactical map for rectangular shaped maps. Fixed an issue where players could not change Company Support options when starting a mission in the Italian Dynamic Campaign. Fixed some messages not appearing when a tutorial is calling the player's attention to something. Source : https://store.steampowered.com/news/app/1677280/view/3891737145570951427
    • Bonjour, Je pense que la version de CoH sur le CD/DVD de CoH Anthology est en quelque sort trop vieille et donc plus compatible pour fonctionner sur Windows 10. Si je me suis souviens bien, CoH Anthology regroupe : CoH, CoH : Opposing Fronts et CoH : Tales of Valor. As-tu toujours les clés/codes CD de ces jeux ? Si oui, alors je te conseille d'ajouter ces clés sur Steam pour pouvoir télécharger le jeu dans sa dernière version et y jouer. Procédure dans ce sujet :  
×
×
  • Create New...