Jump to content
Company of Heroes France
Sign in to follow this  

[Guide] Comment devenir meilleur à coh ?


Tomcaen

Poste de Seb087 pour CoH France

Les campagnes

Si vous aimez le jeu solo, lancez-vous dans les campagnes. C'est un bon moyen de découvrir progressivement les armées et les unités. Comme pour profiter correctement de tout jeu vidéo, il est vivement conseillé de mettre le mode de difficulté le plus difficile et de ne diminuer que si vraiment ça parait impossible. Commencer en mode facile est la meilleure chose pour prendre de mauvaises habitudes et ne pas profiter du jeu comme il se doit. A déconseiller vivement, quelque soit le jeu vidéo d'ailleurs.

Ne perdez pas de vue que la puissance des unités, le nombre, et la résistance des adversaires sont modifiés en fonction de la difficulté, et que ça peut donner de mauvaises idées sur le vrai rapport de force en multijoueurs.

En résumé, faites les campagnes si cela vous plaît, ça vous permet de découvrir les bases de manière progressive et plutôt intéressante.

Le mode escarmouche

Que vous ayez ou non réalisé les campagnes, il faut passer par le mode escarmouche. Non seulement c'est le seul moyen de découvrir la Wehrmacht, mais en plus ça vous permet de vous familiariser au type et au déroulement des parties tel qu'il existe en multijoueurs. L'escarmouche correspond exactement au mode multijoueurs, sauf que les joueurs sont remplacés par des ordinateurs idiots.

Le but du l'escarmouche n'est surtout pas de s'entrainer, mais bien de se familiariser au type de partie, aux unités, aux doctrines, etc. Si vous n'avez pas fait les campagnes, il se peut que vous soyez un peu perdus face à la diversités des unités, prenez votre temps pour tout découvrir (ou changez d'avis et faites les campagnes ).

Il n'est absolument pas nécessaire d'arriver à battre un ordinateur "expert" avant de se lancer dans le multijoueurs, c'est même totalement inutile. En effet, comme dans tous les jeux de ce type, un ordinateur expert n'est pas plus intelligent ou original, il a simplement un bonus conséquent de ressources. C'est donc à l'opposé de la réalité du multijoueurs où tout le monde est au même niveau. A ne pas faire donc.

Vous devriez maintenant connaître les principes de base du jeu, ainsi qu'avoir une bonne idée de ce dont disposent les différentes armées.

Vous connaissez les bases du jeu ainsi que les armées

Nous y voila, il est grand temps de se lancer dans le jeu multijoueurs. Il existe différentes approches du multijoueurs, et toutes ne sont pas aussi intéressantes les unes que les autres, au niveau de l'expérience gagnée tout du moins.

Tout d'abord, il faut faire la distinction entre les parties dites classiques, et celles dites classés.

Les parties classiques

Elles permettent de tout paramétrer.

Le type de partie : anéantir ou points (500 ou 1000), a priori, le jeu est plutôt équilibré pour le mode 500 points, c'est à mon sens le plus intéressant. Mais rien n'empêche de varier. Attention aux parties anéantir, si c'est par équipe de 3 ou 4, ça peut durer longtemps.

Le niveau de ressources : standard ou élevé. Préférez le mode standard, mais le mode élevé peut être intéressant pour aller plus vite à l'action, cependant les stratégies à adopter seront différentes.

La carte : au libre choix, mais préférez les cartes du mode classé, ce sont a priori les plus équilibrés, tant au niveau des armées que du territoire.

Le choix des positions : aléatoire ou défini. Le mode aléatoire est plus intéressant en ce sens qu'il permet de varier les approches et entraîne votre sens de l'adaptation. Il permet également d'éviter certaines stratégies se basant sur le déséquilibre des positions de départ.

Conditions climatiques : évitez la pluie qui ralenti les petites configurations.

Le nombre de joueurs :

Company Of Heroes permet de jouer par équipe de 1 à 4. Même si vos parties préférées se jouent en 3 contre 3, si vous voulez devenir meilleur, il est très important de maîtriser le 1 contre 1. En effet, si vous êtes seul, votre partie ne dépendra que de vous, vous apprendrez à réagir vous-même en fonction de la situation, vous ne pourrez accuser les défaites à personne d'autre. Il y a moins d'unités sur la carte, et elle est en général plus petite, donc c'est plus facile pour apprendre à gérer les unités et le territoire correctement.

Tout l'expérience personnelle acquise en 1 contre 1 est immédiatement transposable au jeu en équipe, ce qui n'est absolument pas le cas dans l'autre sens.

Cependant, il peut également être bon de faire ses débuts en équipe, avec d'autres joueurs plus expérimentés, que vous connaissez et avec qui vous dialoguez en vocal. En effet, certaines choses ne nécessitent d'être dites qu'une seule fois sur le moment même pour être assimilées, et ça permet de recevoir des remarques ou des réponses immédiatement applicables.

Le choix de l'adversaire (et des éventuels partenaires) :

Évitez de choisir un adversaire (ou partenaire) qui vous parait trop faible, cela n'apporterait rien. Evitez les pings élevés et les indices de perfomance trop bas, évitez les personnes ayant un nombre élevé de contestations, évitez les personnes avec peu de parties.

Si c'est un jeu à plusieurs, l'idéal est que les adversaires se connaissent les uns les autres, afin de s'opposer à vous avec un minimum de stratégie et de bon sens.

Pour le choix du ou des partenaires, en plus des critères ci-dessus, privilégiez quelqu'un que vous connaissez (et idéalement avec qui vous êtes en conversation vocale). Si personne n'est disponible, le minimum si c'est un inconnu est de pouvoir se comprendre. Ça ne sert à strictement rien de jouer en équipe si ce n'est pas pour établir de stratégie de groupe et communiquer dans la partie. Un double 1 contre 1 (sous entendu jouer 2 contre 2 chacun de son côté) est bien moins intéressant que de faire un duel. Essayer de jouer le plus souvent possible avec le même partenaire pour apprendre à se connaître et à faire naître une réelle stratégie d'équipe, qui sera plus tard transposable avec un autre partenaire si besoin. Jouer 100 parties avec 100 partenaires différents ne vous fera pas gagner grand chose en expérience, tandis que jouer 100 fois avec la même personne permet à chaque fois d'améliorer ce qui n'a pas été à la partie précédente.

Les parties classés

Nous arrivons enfin à la partie la plus intéressante de cet article. Les parties classés ne permettent de rien choisir. La carte est tirée au hasard, la partie se déroule en 500 points, positions aléatoires. Mais le plus intéressant est que nous n'avez pas non plus à choisir d'adversaire, le jeu sélectionne automatiquement l'adversaire le plus adapté à votre niveau (si disponible), et ça permet d'éviter au maximum les parties foireuses. De plus, le classement permet de vous situer, alors qu'en partie classiques il n'y a pas de classement, et le grade n'y a pas vraiment de signification.

Approche d'une partie multijoueurs

Avant de se lancer dans une partie classique ou classée, seul ou en équipe, il convient d'avoir une ligne de conduite, un Build Order, une idée générale de stratégie, si possible dont l'efficacité a été prouvée et approuvée, même si le maître mot reste l'adaptation.

Il faut également avoir une bonne idées des stratégies qui existent, et comment les contrer.

Vous connaissez le jeu et vous voulez aller plus loin

Ça ne sert à rien de jouer 100 parties si vous perdez 100 fois de la même manière. Enregistrez donc chacune de vos parties. Regardez et analysez toutes vos défaites, en vous demandant pourquoi vous avez perdu. A temps passé sur le jeu équivalent, vous progresserez plus vite et mieux si vous perdez une fois et analysez correctement cette défaite que si vous perdez deux fois. Certaines victoires peuvent également être intéressantes à analyser, car il y a toujours des choses à améliorer. En complément à cela, vous pouvez demander à un autre joueur de faire une analyse de votre jeu, et même demander conseil à votre adversaire en fin de partie. Mais il est essentiel que l'analyse initiale vienne de vous, personne ne peut devenir bon à votre place.

Regarder les replays des meilleurs joueurs afin d'examiner leur ligne de conduite, leur style de jeu, la manière dont ils réagissent aux différentes situations.

Il est également intéressant de lire des guides stratégiques et des articles plus brefs pour apprendre un tas de choses et ensuite les appliquer à votre jeu.

Jouer en étant en forme, éviter de jouer en étant fatigué, stressé ou particulièrement déconcentré.

Ne jamais sous estimer son adversaire s'il parait moins fort, et ne surtout pas le surestimer s'il à l'air meilleur.

Conclusions

Un petit résumé de ce qu'il y a de mieux pour prendre efficacement de l'expérience : faire des 1 contre 1 classé le plus souvent possible, et en plus, en cas de jeu en équipe, faire du classé (ou à défaut des parties classiques contre des adversaires qui se connaissent et en variant les réglages; par exemple ne pas toujours se mettre à la même position de départ) en choisissant vos partenaires, si possible toujours les mêmes. Se remettre en question constamment.

Et ce qu'il ne faut pas faire : jouer contre des ordinateurs, jouer avec des gens de niveau trop différent, jouer en équipe avec des personnes différentes à chaque partie, jouer sans trop se poser de question, enchainer les parties sans prendre de recul sur votre jeu et celui des autres.

Sign in to follow this  


User Feedback

Recommended Comments

There are no comments to display.



Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...