Jump to content
Company of Heroes France

[CoH3][Histoire] La campagne d'Italie de 1943 à 1945 - Revue Historique


Piterboys
 Share

Recommended Posts

Dans la Pré-Alpha de CoH 3, nous avons pu essayer une partie de la campagne qui se concentrait autour de la prise de Monte-Casino, une opération faisant partie d'un théâtre d'opération de la seconde guerre mondiale peu présenté : La campagne d'Italie ou Libération de l'Italie.

Je vais dans cet article vous présenter succinctement cette campagne européenne de la seconde guerre mondiale, de son commencement dans le nord de l'Afrique jusqu'à sa fin avec la chute du Troisième Reich. Je ne parlerai pas de toutes les parties prenantes des Alliés et de l'Axe ayant pris part au conflit, seulement celles ayant eu un rôle important, ainsi que celles mises en avant dans la campagne de la Pré-Alpha de ce troisième opus de CoH.

I. Campagne d'Afrique et contrôle de la Méditerrané 

La campagne d'Italie, ou appelé aussi Libération de l'Italie, trouve ses origines dans la campagne d'Afrique du Nord, remportée en mai 1943 par les forces Alliés. Cette victoire de l'Empire Britannique au Maghreb ouvre la possibilité d'un contrôle par les forces navals anglaises de la mer méditerranée. Cependant pour que les Alliés contrôle la mer et puissent rétablir leurs routes maritimes, il faut qu'ils mettent un pied dans le sud de l'Europe afin d'y assurer un contrôle des côtes. L'idée d'envahir l'Europe par le sud est soumise lors de la conférence de Casa Blanca (Maroc) en janvier 1943.

Il y a deux possibilités qui s'ouvrent aux Alliés pour un éventuel débarquement dans le sud de l'Europe. La première solution est les Balkans, la seconde est l'Italie. Cependant, ce projet de débarquement n'est pas soutenu par tous les belligérants, en effet, l'idée de contrôler la mer méditerranée séduit beaucoup les anglais mais ne plaît pas aux étasuniens qui préfèrent un débarquement en France pour directement attaquer le cœur de l'Allemagne. 

Après des discussions, Churchill (1er Ministre du Royaume-Unis) réussit à convaincre Franklin Roosevelt (Président des États-Unis d'Amérique) de lancer une campagne de libération de l'Italie pour l'été 1943. Cette campagne d'Italie fut accompagnée par l'opération Mincemeat qui consistait à faire croire au allemands qu'une invasion serait réalisée dans les Balkans et qu'une diversion aurait lieu en Sicile.

1738288074_Bundesarchiv_Bild_101I-784-0232-37A_Nordafrika_Erwin_Rommel_Georg_v._Bismarck.jpg.cae5d8c6177a4e30266b19336857711a.jpg
Photo prise durant la campagne d'Afrique en juin 1942, montrant le Maréchal Erwin Rommel discuter avec le major général Georg von Bismark. Rommel dirigeait en 1942 la Deutsches AfrikaKorps (DAK), unité allemande du désert qui a été vaincu par les forces alliées. On reconnaît derrière lui son véhicule iconique équipé d'une antenne cadre le SDKFZ 251/3.

II.  L'opération Corkscrew et l'opération Husky

On peut considérer que la campagne d'Italie commença avec l'opération Corkscrew le 5 juin 1943. Cette opération visait à conquérir l'île de Pantellaria située entre la Sicile et la Tunisie, ainsi que deux autres îles Lampedusa et Linosa, toutes trois représentant une menace pour l'invasion de la Sicile de par leurs installations militaires (Radars, garnisons, ... ). La conquête de ces îles peut se résumer à un bombardement intense de la part des forces Alliées (10 jours à compter du 10 juin pour l'île de Pantelleria et 8 jours pour l'île de Lampedusa à compter du 5 juin), ce qui entraîna la réédition sans combats terrestres de ses deux îles par manque de moyen pour combattre l'aviation et la marine Alliés. L'opération Corkscrew permis de mettre en pratique des tactiques de bombardement aérien et maritime qui seront mises en œuvre durant la suite de la campagne de libération de l'Italie.

La réussite de cette opération permis l'enclenchement de l'opération Husky qui visait à conquérir la Sicile. Le débarquement en Sicile eu lieu le 10 juillet 1943 après une forte tempête ce qui renforça l'effet de surprise. 160.000 hommes, 4.000 avions et 3.200 navires furent engagés pour la prise de la Sicile. Le débarquement en Sicile ne fut pas dans un premier temps une grande réussite, mais l'absence de résistance italienne permis une avancée de la part des Alliées. Il faut savoir que la moitié des forces en présence est étasunienne et débarque sur l'ouest de l'île. Une autre petite moitié est britannique et débarque sur l'est de l'île. Enfin, une minorité canadienne débarque au sud de l'île sur la presqu’île de Pachino.

La peur des allemands d'être encerclé par les forces Alliées engendrèrent un repli méthodique des forces et du matériels allemands en direction du continent. Cette opération intitulée opération Lehrgang permis l'évacuation de 100.000 soldats allemands et italiens et des tonnes de matériels, tout en freinant la progression des Alliés.

La conquête de la Sicile par les Alliés finit le 17 Août 1943 par la prise de Messine. Au total l'opération Husky aura coûter 23.934 pertes coté Alliées et 29.000 morts (ou disparus) coté Axe avec 140.000 prisonniers de fait pour 1 mois de combat.

Map_operation_husky_landing.jpg.91509952bc9961f3ec8a0b4bb0a65430.jpg
Carte représentant le débarquement en Sicile des forces Alliés. Messina était la ville objectif des forces britanniques et fut finalement prise par les étasuniens.

III. Chute du pouvoir fasciste et invasion de l'Italie

On quitte l'aspect militaire de la campagne d'Italie pour s'intéresser un peu à la politique interne de l'Italie qui en cet été 1943 est mouvementée. En effet depuis sa défaite en Afrique du nord et la perte de la Sicile, le peuple italien ne soutient plus vraiment Mussolini. Et dans ce contexte, le Grand Conseil Fasciste se réunie exceptionnellement le 24 juillet et destitue Mussolini du pouvoir pour redonner les pleins pouvoir à Victor Emmanuel III (Roi d'Italie) et au maréchal Badoglio. Il arrête donc Mussolini et l'enferme dans une demeure, demeure dont il sera libéré par un commando SS un peu plus tard.

Le nouveau gouvernement italien à ses débuts annonce une collaboration avec son allié du Troisième Reich mais en parallèle entame des négociations secrètes avec les Alliés. Le 3 septembre un armistice secret est signé et des troupes Alliés débarquent dans le sud de l'Italie continentale sans qu'aucun affrontement n'ait lieu. Les débarquements ont eu lieu entre le 3 et le 8 septembre sous le nom d'Opération Avalanche. Le 8 Septembre l'Italie annonce officiellement sa réédition. 

L'Allemagne ayant anticipé ce changement envoie des troupes non armées au nord de l'Italie pour reconquérir le maximum de territoire, notamment dans le sud de la France et en Grèce afin d'arrêter au mieux la progression des troupes Alliées. Le nombre de divisions allemandes en Italie passe de 2 à 7. La guerre sera officialisée entre l'Allemagne et l'Italie seulement le 13 octobre. Il est important de savoir que certains italiens resteront jusqu'à la fin de la guerre fidèle à Mussolini et au Troisième Reich.

Invasionofitaly1943.jpg.8c01960c1abd2f9e0a512cf3d3e0dc39.jpg
Carte représentant l'opération Avalanche qui eu lieu entre le 3 et 8 Septembre 1943. Cette opération militaire ne connu pas le combat.

IV. Conquête de l'Italie et la ligne de fortification Gustave

Le changement politique de l'Italie et les actions partisanes comme à Naples ont permis une progression des Alliées sur toute la partie sud de l'Italie. À la fin de l'été 1943, les forces Alliés sont situées au sud d'une ligne de fortification allemande appelée la ligne Gustave. Cette ligne de fortification stoppe la progression des forces Alliés et Churchill demande un débarquement au nord de cette ligne de fortification à Anzio. L'accord est donné durant la conférence de Téhéran, cependant ce débarquement se fera avec des forces réduites car le gros des effectifs devra être envoyé pour préparer l'opération Overlord sur les plages de France.

1200px-Italy.Defense.Lines.South_of_Rome.1943-1944_fr_svg.png.7232ac5b786c22f159fff2b82a29f291.pngVoici une carte représentant la ligne Gustave et les autres fortifications allemandes présentes au centre de l'Italie. 

Le débarquement qui eu lieu le 22 janviers 1944 est un véritable succès, au point ou le général étasunien Lucas redoute un guet-apens et préfère renforcer ses positions. Le manque d'agressivité des forces déployées au nord laisse le temps à Kesselring (chef des armées présentes en Italie) de préparer l'artillerie et de pilonner les forces Alliés.

Le 11 mai, le Général Alexandre, chef des armées britanniques situées aux sud de la ligne de fortification, lance une immense offensive sur l'ouest du Mont-Cassin. Cette offensive menée avec 13 divisions submerges les forces allemandes et le 17 mai les polonais du 2ième Corps prennent les villes de Pontecorvo et Pico, imposant le replis des forces allemandes et ouvrant la porte sur Rome.  

Le 23 mai, la tête de pont située à Anzio est sur le point de rompre les lignes allemandes, mais le général étasunien Clark préfère libérer Rome et laisse donc les allemands fuir. Le 4 juin, Rome fut libéré et les forces allemandes purent réorganiser leurs défenses sur une autre ligne de fortification, la ligne gothique.

800px-Italian-social-republic-and-civil-war-fr_svg.png.07b5a3bb5632f78ebe5e8715db3c74d1.png
La carte suivante vous présente la campagne d'Italie entre l'hiver 1943 et l'automne 1944. Nous pouvons distinguer les deux lignes de fortifications : La ligne Gustave au centre et la ligne Gothique au Nord.

V. Bataille de Monte Cassino

La bataille de Monte Cassino est la partie de la campagne de l'Italie mise en avant dans la Pré-Alpha de CoH 3. On va donc réaliser un décorticage de cette bataille.

La bataille de Monte Cassino regroupe 4 batailles ayant eu lieu entre janvier et mai 1944 autour du Mont Cassin. Cette ligne est importante car elle concentre des fortifications allemandes appartenant à la ligne Gustave et barrant la route aux Alliés en direction de Rome. Les Alliés engagèrent dans la bataille 13 divisions d'infanterie, soit 300.000 hommes et 3 divisions blindés. Côté allemand, 9 divisions d'infanterie et 1 division de Panzergrenadier soit 100.000 hommes et 4 divisions de panzer.

La première bataille eu lieu le 17 janvier 1944 et devait préparer l'opération Shingle (le débarquement à Anzio). Les forces Alliées composées du Corps expéditionnaire Français, de bataillons britanniques et étasuniens attaquèrent de manière simultanée plusieurs objectifs. La 34ème division réussi presque à atteindre le monastère de Cassino mais elle fût stoppée à 300 mètres. Les allemands réussirent à repousser l'attaque en 12 jours et début février les allemands ont reconquis la majeur partie de leur territoire.

Le 15 et 18 février a lieu la deuxième bataille de Monte Cassino. La 4ème division indienne et la 2ème division néo-zélandaise se lancent à l'assaut de la gare de Monte Cassino après que les bombardiers aient massivement pilonnés la zone et détruit l'abbaye du mont. Le 17 février la gare est prise mais le mauvais temps cloue les forces en présence et le combat ne reprend que 3 semaines plus tard du 14 au 22 Mars afin de prendre la ville de Cassino. Après 6 jours de combats, les forces Alliés sont obligées de se retirer.

Les 3ème et 4ème batailles eurent lieu de manière simultanée durant mai 1944. La 3ème bataille, dit la Bataille des Français consiste en un débordement du sud de Cassino par les forces du CEF (Corps Expéditionnaire Français). Cette opération sera une véritable réussite de part l'expérience des troupes tunisiennes et marocaines spécialisées dans le combat en montage. Cela débouchera sur la prise de plusieurs monts fortifiés aux allemands et à la destruction d'un des quartiers générales par l'aviation d'un centre de commandement allemand.

En parallèle la 4ème bataille, nommée Bataille des Polonais eu lieu à compter du 11 mai 1944 et le 18 mai, 7 jours plus tard, le monastère est pris par le 2ème Corps polonais.

BattleforRome1944DiademPlan_svg.png.a5c0639f261398d19a471cda6951a1ee.pngVoici une carte résument la 3ème et 4ème bataille de Monte Cassino.  En rouge les forces de l'Axe avec en rose la ligne de fortification Gustave et en bleu les forces Alliés. Le CEF (Corp Expéditionnaire Français) est incorporé dans la 5 division étasunienne et nommé sous le diminutif de FEC sur la carte (French Expeditionary Corps). La division polonaise du deuxième corps est nommée par Pol II et est incorporée dans la 8ième division britannique.

Le bilan de cette bataille est assez lourd. On dénombre 115.000 tués et blessés coté Alliés dont 6.255 français tués et 23.500 blessés. Côté allemand les pertes sont moins nombreuses, on estime qu'ils perdirent 20.000 hommes. Cette bataille ouvra cependant la possibilité aux Alliés de libérer Rome et permis de redonner l'élan nécessaire à cette campagne d'Italie qui c'était enlisée. 

Monte_Cassino.jpg.f27a0e2c5986be7adc5331f18e4594e2.jpg
Ruine de l'abbaye de Monte Cassino après les bombardements Alliés menés durant le printemps 1944. Les premiers bombardements n'ont pas aidé les forces Alliés car les allemands ont profité des ruines pour fortifier davantage leurs positions.

VI. Fin de la campagne d'Italie et Bilan

Après ces violents affrontements autour de la ligne Gustave, les combats furent modérés jusqu'à la fin de l'été 1944 jusqu'à ce que les forces Alliés furent stoppées de nouveau par la ligne de fortification gothique. Le 20 septembre 1944, les forces étasuniennes étaient figées dans les marécages de Romagne. Ce n'est qu'au printemps 1945 que les hostilités reprennent avec la prise de Bologne par les forces polonaises le 9 avril. Le 25 avril les forces Alliés franchissent le Pô (Fleuve au nord de l'Italie) et le 2 Mai 1945, les forces allemands signent à Caserte une réédition sans condition.

Pour faire le bilan, cette bataille d'Italie fut menée du 10 juillet 1943 au 2 Mai 1945 et fut un moyen aux forces Alliés pour préparer l'opération Overlord. Le théâtre de guerre se retrouve en second plan dès l'année 1945 et se résume sommairement à des affrontements en Sicile et autour de deux grandes lignes de fortifications.

Les forces qui combattirent avec les Alliés furent nombreuses avec les forces polonaises, françaises, anglaises, étasuniennes et plus rarement des forces italiennes libres appartenant au nouveau gouvernement italien et épaulant pour la reprise des terres aux allemands.

events_roads_italian_3.webp.39052848a6245d20bef7fbc78e782cdd.webp

Sitographie et Bibliographie 

La majorité des informations et des cartes ont été extraites des différents articles Wikipédia sur la campagne d'Italie et les opérations qui y sont liées, sachant que ses pages ont été écrites à l'aide d'ouvrage renseigné dans la partie "référence" de la page Wikipédia. Je vous mets ainsi les pages et articles ayant eu un rôle dans l'écriture de ce sujet si vous souhaitez en lire davantage :

Link to comment
Share on other sites

  • Mithiriath changed the title to [CoH3][Histoire] La campagne d'Italie de 1943 à 1945 - Revue Historique

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 7 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online

  • Réseaux

    Discord  Facebook  Steam  Twitter  Twitch  YouTube
  • Topics

  • Messages

    • Oui, il faut avoir une complémentarité  quand meme en 1v1 et  en 2v2 que ce soit de la vue  pour  l'anticipation ou une section d'infanterie pour aider un AC ou autre.  
    • Bonne initiative ! Ton article résume dans les grandes lignes une logique importante de COH2 !  Cependant est ce que l'on ne peut pas beaucoup nuancé cela ? En 2c2 et 1c1 on finit avec une grande zone a couvrir et on n'a pas spécialement cette capacité d'avoir une MG partout derrière son infanterie et inversement on n'a pas d'infanterie toujours devant la MG !  J'aimerais bien voir pourquoi pas un note complémentaire sur l'article, notamment sur les compositions d'armées "Idéales" pour les joueurs débutant, en d'autre terme, combien d'AT, de MG, etc à quels temps de jeu! Sinon MERCI 🍺 (Oui je prend la signature du générale !)
    • Bonjour, je passe pas par 4 chemins, on va parler de L2P et ça à tous les niveaux. On voit trop d'erreurs (et j'en fais aussi même si j'estime avoir un bon niveau et maîtriser cette "complémentarité d'armée") que ce soit des pertes d'unités, des pertes de combat, des pertes de terrains trop soudaines. Avoir une bonne complémentarité d'armée sur un jeu de stratégie c'est pas anodin et ça permet de progresser énormément sur tous les modes de jeu que ce soit en 4v4/3v3/2v2/1v1. La complémentarité d'armée c'est le fait de soutenir toutes ses unités comme si ces dernières faisaient partie d'une structure, exemple concret avec un AT positionné en 1er ligne, si le joueur en face est bon, il n'a qu'à attaquer l'unité isolée (AT dans l'exemple pris) pour l'éliminer, ainsi il aura un avantage sur votre armée. Ce qu'il faut donc faire c'est composer une armée par un build-order (BO) qui permet de faire face à un maximum de situation et de le modifier pour faire face à une situation qui est entrain de se dérouler.   Sur le screenshot on a une composition d'armée idéale avec de l'infanterie / une mg pour la soutenir / un AT pour faire face à d'éventuel blindés et un 222 pour spoter les actions ennemies. Quand on a la composition faut savoir positionner son armée selon des plans de défense ou d'offensive, on adapte ses stratégies selon l'environnement. Ci-dessus on a un exemple de plan défensif, si l'infanterie perd ses combats elle est supporté par la mg, les chars ne sont pas un soucis pour les anti-char (AC) car l'infanterie est la pour les immobiliser si ils avancent trop. On a à peu prêt ce plan: 1ere ligne : infanterie 2eme ligne : mg/ support (style 222 etc) 3eme ligne: AC Il faut donc pour éviter les erreurs, respecter ce plan sinon les attaques ennemies vont avoir raison de vos unité (blob vs infanterie pas supporté= perte de combat). Et il faut respecter ce plan pour les attaques aussi (de manière générale on joue son armée ensemble tous ceux qui disent "blob" car il y'a plus de 4 unités sur l'écran sont des noobs qui n'ont rien comprit au 4vs4 (ce référer à l'article d'un mec qui a fait un article sur le blob je sais plus comment il s'appelle je crois que c'est ... mithiriath, il a fait un très bon post dessus). Pour les échelles différentes (2v2/1v1) on doit aussi respecter ce plan en assurant la présence sur toute la map, donc on aura sur les zones importantes moins d'infanterie , mais cette dernière dois supporter les AC et vis-versa (pour comme dis plus haut pas se faire wipe ses AC par des attaques de chars. J'ai fait ce post juste pour envoyer le lien à chaque fois que quelqu'un pose une question sur le discord COH FR dans #caserne... LA COMPLEMENTARITE C'EST LA BASE BORDEL!
    • Jeudi 9 septembre est sortie la mise à jour d'équilibrage de septembre sur CoH 2. Cette mise à jour fait suite aux deux précédentes de ce début d'année.   Voir la totalité de article
    • Je viens vous partager de manière plus permanente que sur discord mes photos de vacances 2021, du moins celle concernant les différents musées sur la campagne de Normandie ! Pour ce premier petit article je vous partage les photos issue du Mémorial de Caen !   Le fameux PanzerFaust et le Panzerschreck ( sans son bouclier). Il s'agit d'une poupée de tissue ayant eu comme vocation de trompé l'ennemi sur les éventuelles zones de parachutages alliées. Ces poupées furent parachuté avant le jour j et devait exploser au contact du sol pour ne pas la laisser aux allemands. Le pack du bon russe avec une PPsh et son chargeur tambour. On y retrouve aussi une gourde, une grenade à Main et une pelle dans son étui en tissu. La célèbre Maxime (désolé pour la qualité de l'image, la lumière de la pièce était dégeulase)  Un pti PTRS !! Le duel Allemand Soviétique avec sur la gauche une MG34 et une grenade a main allemand et à gauche le fameux Mosing Nagant et un casque russe aux couleurs de l'hiver.  Située dans le Hall d'entre, ce Typhon (enfin il me semble) est armée de 2x4 roquettes. Ici on peut voir un MIG, un avion de chasse Russe produit durant la guerre froide. J'espère que cela est une bonne mise en bouche de mon petit séjour en Normandie, je tacherais dans les jours qui suit de vous partager quelques autres photos sur mon séjour !                        
×
×
  • Create New...