Jump to content
Company of Heroes France

Search the Community

Showing results for tags 'c oh3'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Categories

  • Company of Heroes 3
    • News
    • Updates
    • Events
    • Guides
  • Company of Heroes 2
    • News
    • Updates
    • Events
    • Guides
  • Company of Heroes 1
    • News
    • Updates
    • Events
    • Guides
    • Mods
  • Blog
  • Iron Harvest
    • News
    • Updates
    • Events
    • Guides

Forums

  • Company of Heroes France
    • Informations sur la communauté
    • Présentation des membres
    • Équipes francophones
  • Company of Heroes
    • Company of Heroes 3
    • Company of Heroes 2
    • Company of Heroes
  • Autres sujets
    • Bistro
    • Histoire
    • Informatique
    • Jeux vidéo
  • Iron Harvest
    • Iron Harvest - Guides
    • Iron Harvest - News

Categories

  • CoH 2 - Fichiers 2 - Ralenti
    • 1vs1
    • 2vs2
    • 3vs3
    • 4vs4
  • CoH 2 - Fichiers

Calendars

  • Community Calendar
  • Relic Calendar

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Facebook


Mastodon


Twitch


Twitter


YouTube


Website URL


Location


Interests


Steam ID

 
or  

Discord ID

Found 1 result

  1. Avant de lire l'article suivant, je vous invite à lire celui que j'ai réalisé sur la campagne d'Italie. Des batailles et des lieux cités sont renseignés et expliqués dans ce dernier. Fin août 2021, Relic a publié un tweet mettant en scène une brigade emblématique de la campagne d'Italie. « If you had to describe the SSF Commandos, AKA the Devil's Brigade in one word, what would you choose? » Histoire Cette unité fut créée en juillet 1942. Elle est composée de volontaires qui pour un tiers est canadien et pour le reste étasunien. Initialement, la brigade fut créée avec pour objectif de saboter des installations électriques et industrielles importantes pour le Troisième Reich et qui se situaient en Norvège. Ainsi de part la localisation et la nature de la mission, le 1er détachement du service spécial était entraîné aux combats en montagne, au ski, au parachutisme, au maniement des armes blanches et aux techniques de camouflage et de sabotage. Ceci venait compléter l’entraînement militaire qu'avait déjà reçu les hommes en plus de leurs expériences personnelles. Les 2.200 membres composants l'unité étant majoritairement des bûcherons, des trappistes ou des mineurs. En terme d'armement, la brigade rouge n'était pas dotée de mitrailleuses lourdes ou de mortiers à l'instar des autres divisions d'infanterie étasuniennes, mais l'unité avait beaucoup plus d'armes d'infanterie tels que des fusils BAR, des lance-flammes, des Bazookas, etc. Le projet initial de sabotage qui a poussé à la création de cette unité fut cependant avorté et la Bridage du diable fut destinée à être employée non plus comme une entité commando mais comme une infanterie de choc durant la campagne d'Italie. L'unité débarqua le 19 novembre 1943 à Naples avec pour mission de capturer plusieurs avant postes ennemis qui barraient la route aux Alliés pour atteindre Casino. Après ses batailles victorieuses, la brigade fut chargée durant l'hiver 1943 de capturer plusieurs monts clefs pour les futures manœuvres autour de la prise de Monte-Casino. Ainsi le 25 décembre, le groupe pris Monte Majo, puis le 8 janvier Monte Vischiataro. Ces opérations autour de Monte Casino firent au sein des 1.800 soldats déployés 1.400 morts ou blessées. Les forces spéciales furent de retour pour le débarquement amphibie à Anzio au nord de la ligne de fortification Gustave. La brigade Rouge fut en effet déployée en renfort de la tête de pont en prévision d'une contre attaque allemande. La présence de ce corps d'élite et de la 1ère division de blindés étasuniennes ainsi que de trois autres divisions d'infanterie permis une avancée de huit milles (environ 13 km) le long du canal de Mussolini. Le 4 juin 1944, à 6h30, la brigade rouge fut la première unité Alliés présente à Rome. Malgré que le fait qu'Hitler avait donné à Kesselring l'ordre de libérer la ville, la brigade connue de violents affrontements. Le 5 juin, la ville fut conquise par les forces Alliés en présence. Après la campagne en Italie et la prise de Rome, la brigade rouge fut déployée dans le sud de France pour l'opération Dragon, aussi appelée en France, le débarquement en Provence. La brigade rouge sera dissoute en décembre 1944. On voit ici les membres de la brigade ajuster les sangles de leurs camarades au cours d'un exercice de parachutisme en 1943 (Crédit warfarehistorynetwork). Uniforme Maintenant que nous avons fait le tour de l'historique de la Brigade Rouge, je vous propose ensemble de décortiquer l'uniforme du personnage partagé par Relic dans son tweet. Ainsi en commençant par le haut, on semble reconnaître le bonnet que portait les soldats étasuniens en dessous de leur casque, le "Jeep Cap" ou plus précisément le Cap, Wool, Knit, M1941. Ensuite on peut observer le visage du soldat qui est bariolé pour rappeler l'appartenance au commando d'élite et rappeler sa maîtrise des techniques de camouflage. Il est vêtu d'un manteau verte kaki avec un écusson rouge ou il est noté USA - Canada. Ce dernier est l'écusson officiel de l'unité rappelant les nationalités des soldats qui la compose. Voici une image extraite de la bibliothèque de Wikipédia présentent l'écusson de la brigade du diable. Viens après le sac à dos qu'il porte, il semble qu'il s'agisse du US M1928 Haversack, qui était le sac à dos donné aux unités d'infanteries étasuniennes. La cartouchière présente sur le bas ventre du soldat est liée au sac. Enfin il est présent un couteau dans la mains droite du personnage voulant souligner la capacité de l'infanterie à maîtriser les armes de poings et les élimination furtives comme on peut le voir dans la vidéo de présentation de gameplay de CoH 3. Si vous souhaitez découvrir davantage l'histoire de cette unité iconique des forces Alliés, je vous invite à consulter le site internet warfarehistorynetwork qui est rédigé en anglais mais qui fait une revue complète du parcours de la brigade durant la seconde guerre mondiale. Vous pouvez également consulter la page Wikipédia qui permet de chiffrer plus facilement les divers éléments qui gravitent autour de cette unité.
×
×
  • Create New...