Jump to content
Company of Heroes France

Search the Community

Showing results for tags 'article'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Categories

  • Company of Heroes 3
    • News
    • Updates
    • Events
    • Guides
  • Company of Heroes 2
    • News
    • Updates
    • Events
    • Guides
  • Company of Heroes 1
    • News
    • Updates
    • Events
    • Guides
    • Mods
  • Blog
  • Iron Harvest
    • News
    • Updates
    • Events
    • Guides

Forums

  • Company of Heroes France
    • Informations sur la communauté
    • Présentation des membres
    • Équipes francophones
  • Company of Heroes
    • Company of Heroes 3
    • Company of Heroes 2
    • Company of Heroes
  • Autres sujets
    • Bistro
    • Histoire
    • Informatique
    • Jeux vidéo
  • Iron Harvest
    • Iron Harvest - Guides
    • Iron Harvest - News

Categories

  • CoH 2 - Fichiers 2 - Ralenti
    • 1vs1
    • 2vs2
    • 3vs3
    • 4vs4
  • CoH 2 - Fichiers

Calendars

  • Community Calendar
  • Relic Calendar

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Facebook


Mastodon


Twitch


Twitter


YouTube


Website URL


Location


Interests


Steam ID

 
or  

Discord ID

Found 1 result

  1. Vous le connaissez tous comme le plus gros, le plus beau, le meilleur chasseur de chars de toute la guerre, mais détrompez vous, ce mastodonte en est tout autre chose! En premier lieu, le Jagdpanzer VI possède plusieurs dénominations : - Sonderkraftfahrzeug 186 (Sd.kfz. ou véhicule spécialisé en français) - 12.8cm Pak 44 Ausf Panzer Jäger Tiger - Jagdpanzer VI Ausfürung B. - surnommé Jagdtiger Le succès permanent et croissant des Jagdpanzer en tous genres (comme le SturmGeschütz III [StuG III] dans toutes ses versions), le Heereswaffenprüfanmt décide de lancer une étude sur un nouveau chasseur de chars. Le projet est lancé par Hitler le 18 mai 1942. Les études se portent sur un chasseur lourd, donc plus blindé que les autres chasseurs de chars déjà en service. Le Pzkpfw V Panther n'étant pas assez robuste pour ce genre de projet (l'argument du poids d'un canon de 128mm étant très important), le bureau d'étude se tourne vers le tout nouveau Panzerkampfwagen VI Ausf B alias le Köenigstiger. Cependant, il existe deux versions du Pzkpfw VI : la version de Porsche, et celle d'Henschel, où la différence est visible au niveau des trains de roulements et de suspensions. La version de suspensions Porsche reprend quasiment à l'identique le train de roulement du "Tigre" de Porsche (autrement dit celle du Jäger Panzer Tiger P Ferdinand), mis à part que les galets sont légèrement imbriqué. La version Porsche du jagdtiger ne fût produite qu'entre 5 et 10 exemplaires), le constructeur n'ayant plus les faveurs du Führer. La versions Henschel fût produite en grand nombre et qui portera, comme son grand frère le Tigre 2, le nom de "Jagdpanzer VI Ausf. B" Le canon est développé par Krupp, des essais sont effectués à partir du canon de 152 mm M 37 russe puis avec le canon de 155 mm GBT-T 419 français, sans résultats probants, Krupp se tourne alors vers le Flak 40 12,8 cm qui, modifié, devient le 12,8 cm Pak 44 L/55, il sera construit par les usines Krupp à Breslau. Il est usiné d'une seule pièce et a une longueur de 7.02 mètres. Le compartiment de combat du Jagdtiger ou casemate, est vaste et puissamment blindée. Elle comprend un blindage frontal de 250 mm au point le plus épais du mantelet de canon (Saukopf) incliné à 15°, et 80 mm sur les côtés inclinés à 25° et 80 mm l'arrière de la casemate, incliné à 5°. La caisse quant à elle, est très peu différente de la caisse d'origine du Köenigstiger. Elle comprend un blindage frontal de 150 mm incliné à 50°, 120 mm sur les côtés inclinés à 40°, 40 mm incliné à 85° pour le bas de caisse. Le moteur est un MAYBACH HL30P30 V12 de 23,9 litres de cylindrée, refroidi par eau, développant 700 chevaux à 3000 tr/mn. C'est le même que sur le Pzkpfw VI Ausf B. Ce moteur devant déplacer les 71 tonnes du Jagdtiger, il y a un rapport d'environ 9,8 chevaux vapeurs à la tonne. Pour compléter la motorisation, une transmission possédant 8 vitesses avant, et 4 vitesses arrières à été installée. La consommation variait entre 600 litres au 100 km sur route, à 860 litres au 100 km hors route. Le Jagdtiger a été produit de juillet 1944 à mars 1945, où 88 des 150 exemplaires commandés ont vu le jour, et parmi eux, 73 ont été livré. Seulement 2 unités ont été équipé de ces engins ainsi que des écoles. - La s.Pz.Jag.Abt.512 ont reçu 20 exemplaires, disposés en 3 "Kompagnien" - la s.Pz.Jag.Abt.653 avec 42 exemplaires - 11 exemplaires destinés à l'institution [note: s Pz.Jag Abt signife "Schwere Panzer Jäger Abteilung" autrement dit "bataillons de chasseurs de chars lourds" en français] Le Jagdtiger a démontré rapidement ses faiblesses, à savoir : une mobilité trop réduite, un poids excessif et une forte consommation de carburant pour une armée allemande en pénurie. Les blindés alliés ne chercheront toutefois jamais la confrontation directe avec son puissant armement de 128mm. Ils préfèreront contourner l'obstacle et le neutraliser par les flancs, ou l'arrière. Plusieurs durent être abandonnés et sabotés suite à des ennuis mécaniques. La 1./s.Pz.Jag.Abt.512 a combattu près de la tête de pont de Remagen tandis que la 2./s.Pz.Jag.Abt.512 a combattu à Siegen et Weidenau ,où toutes deux, elles ont perdu leurs Jagdtiger les uns après les autres. La 2e compagnie se rend aux Américains à Iserlohn ; certains Jagdtiger feront retraite en Autriche où ils combattront avec succès les KV-85 russes, avant de perdre leurs matériels à leur tour. La s.Pz.Jag.Abt.653 combattra durant l'opération Nordwind avec seulement deux Jagdtiger en appui de la 17e SS Pz. Div. puis avec une compagnie avec la 10e SS Pz. Div. dans la région de Strasbourg. En décembre 1944, l'unité est renommée en s.Pz.Jag.Kp.614, elle est ensuite placée en réserve dans la forêt de Haguenau, en mars 1945. L'unité disparaîtra dans les multiples accrochages à Ulm, Munich, Salzbourg et Stengberg. Mais malgré tous ses défauts, le Jagdtiger a su retarder les Américains plus d'une fois sans pouvoir assurer la victoire en détruisant environ 200 véhicules blindés ennemis pour la perte de 24 machines.
×
×
  • Create New...