Aller au contenu
Company of Heroes France

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 14/05/2012 in all areas

  1. 5 points
    CoH France lance le 15 janvier 2018 le championnat 4v4 ✯ "Lα Bαтαιllε dε Sтαlιиgяαd"✯ Le championnat 4v4 CoH France a pour but de créer un échange convivial entre joueurs francophones ou chaque équipe s'affronte les unes aux autres. Celui-ci est ouvert à tout membre du Discord CoH France et de tout niveau de jeu, basé sur 1 à 2 rencontres hebdomadaire en fonction du nombre d'équipe. ───────────────── PRIX ───────────────── ► 1 Lot surprise pour chaque membre de l’équipe victorieuse ◄ ──────────────── PÉRIODE ──────────────── Celui-ci débutera le 15 janvier 2018 et durera 3 mois maximum en fonction du nombre d'équipes participantes, ≈ 2 mois consacrés à la phase de championnat, ≈ 1 mois consacré à la phase finale. Nous prévoyons 1 à 2 rencontres (selon le nombre de participant) par semaine (jour/heure aux choix des équipes via leur Камагаd Комаиdія). ─────────────── LES ÉQUIPES ─────────────── Les équipes seront composées de 4 joueurs: un Камагаd Комаиdія, un Камагаd Комміssаія et deux Камаяаds Chaque équipe devra désigner un Камагаd Комаиdія référent qui s'occupera de la gestion de celle-ci (jours/heure des rencontres entre équipe, remise des résultats/des preuves de scores, enregistrement/transmission des parties aux organisateurs). Un Камагаd Комміssаія sera également désigné par l'équipe pour suppléer le Камагаd Комаиdія en cas d'absence de celui-ci. Les organisateurs doivent être averti par le chef d'équipe, ou son suppléant de toute modification (report/absence/changement de joueurs...). ──────────────── INSCRIPTION ──────────────── ▷ Inscriptions ouvertes jusqu"au 12 janvier 2018 ◁ Les inscriptions se font en tant que joueur (en indiquant le nom de votre équipe) et non comme équipe. Formulaire d'inscription au championnat Vous n'avez pas d'équipe? Suivez ce lien: Formulaire de recherche de coéquipiers ────────────────── DATES ────────────────── ▷ Calendrier des rencontres à partir du 15 janvier 2018 ◁ ▷ Début des rencontres à partir du 22 janvier 2018 ◁ ─────────────── DÉROULEMENT ─────────────── ► Phase championnat ► Phase Finale ─────────────── RÈGLEMENT ─────────────── ► Les points ► Les rencontres ► Lancement d'une partie ► Les absences ► Les reports ► Le forfait ► Fin de partie ► La disqualification
  2. 4 points
    [Astuce] Empêcher le téléchargement automatique et Supprimer les apparences, cadres de plaquettes, frappes victorieuses et stickers non officiels Salut, Options du jeu Relic a ajouté plusieurs options dans les paramètres graphique du jeu (Menu -> Paramètres -> Onglet Graphismes) pour régler vos préférences d'affichages quant aux apparences, cadres de plaquette, frappes victorieuses et stickers. Elles sont aux nombres de trois : Personnalisations visuelles -> Permet de ne pas afficher et de ne pas télécharger les apparences, les cadres de plaquette, les frappes victorieuses et les stickers non officiels des autres joueurs ; Apparences historiques seulement -> Permet de n'afficher que les apparences qui furent réellement utilisées pendant la seconde guerre mondiale ; Masquer les stickers ; Supprimer du contenu non officiel Si vous voulez supprimer définitivement un contenu non officiel de votre jeu, il faudra (jeu non lancé) : Régler vos paramètres correctement (voir ci-dessus) ; Vous désabonner depuis le Steam Workshop de tout le contenu que vous voulez supprimer pour éviter qu'il ne se retélécharge lorsque vous relancerez le jeu : Bibliothèque -> Company of Heroes 2 -> Parcourir le Workshop. Vos fichiers -> Articles abonnés Soit vous voulez tout supprimer, alors appuyer sur "Annuler tous les abonnements", soit vous devrez appuyer sur "Se désabonner" pour supprimer le contenu de la ligne (vous pouvez avoir plusieurs pages). Supprimer le contenu sur votre ordinateur : Voici le répertoire (par défaut) où sont situés les sous répertoires contenant chaque type de contenus : C:\Users\VotreNomUtilisateur\Documents\My Games\Company of Heroes 2\mods (C:\Users\VotreNomUtilisateur\Documents revient à cliquer sur Mes Documents). Dans ce répertoire vous trouvez ces sous répertoires suivants : \decals pour les Stickers ; \faceplates pour les Cadres de plaquette ; \fatalities pour les Frappes victorieuses ; \skins pour les Apparences ; Ces répertoires ne contiennent que du contenus non officiels. Supprimer les fichiers de ces répertoires n'influera donc pas sur le fonctionnement du jeu et n'enlèvera pas de contenus officiels. Si vous ne vous êtes pas auparavant désabonné des contenus (cf. étape ci-dessus), ils seront alors de nouveau téléchargés au lancement du jeu. Pour supprimer par exemple toutes les apparences, il faudra donc supprimer le contenu du répertoire "C:\Users\VotreNomUtilisateur\Documents\My Games\Company of Heroes 2\mods\skins".
  3. 4 points
    LE JUNKERS JU-87 STUKA LE BOMBARDIER DE LEGENDE Toute personne aujourd'hui ayant vu un reportage sur la Seconde Guerre mondiale, ou s'y intéressant a déjà entendu cette sirène stridente et terrifiante venue du ciel; a déjà entendu parler de la Blitzkrieg et de ces avions terrifiants ... Mais comment ce bombardier en piqué est-il resté dans les mémoires et est devenu... ... un avion de légende. GENÈSE : Tout d'abord, il faut savoir que "Stuka" est une abréviation de "Sturzkampfflugzeug", où "Sturz" veut dire "chute", "Kampf" veut dire "combat", et "Flugzeug" veut dire "avion", le tout est traduit en français "bombardier en piqué". Essayez pas de vous cacher, je sais qu'après avoir lu la décomposition vous avez quasiment tous essayé de re-prononcer le nom complet le mieux possible ! Bref ... Le Stuka est un avion conçu par Junkers, développé à partir de 1930, au début du programme de réarmement illégal du 3 ème Reich. En effet, la Luftwaffe devait disposer d'un bombardier en piqué capable de surpasser tous ses adversaires. logo Junkers durant la 2ème GM logo de Junkers de nos jours. CONCEPTION : Le premier vol du Stuka s'est déroulé le 17 septembre 1935. Ce premier prototype disposait d'une double dérive (surface verticale qui assure la stabilité de route (axe de lacet) et le contrôle directionnel, dans l'axe, généralement à l'arrière du fuselage. Aussi appelé "Empennage vertical".). Cependant, cette double dérive a provoqué un crash, lors d'un test de bombardement en piqué. En effet, l'avion a eu des difficultés à se redresser. Suite à cet événement, il a été décidé de lui attribuer une dérive simple. Le Ju-87 souffrait cependant d'un gros manque de puissance. Motorisé par un moteur Junkers Jumo 210 de 610 cv, développant juste assez de puissance pour faire voler l'appareil correctement. De plus, il était équipé d'un train d'atterrissage, comportant un carénage assez large, réduisant encore plus la vitesse de l'avion, déjà peu élevée. L'avion pouvait voler à une vitesse de 310 km/h, avec un plafond de 8000 mètres, avait une vitesse ascensionnelle de 210 mètres par minutes et avait un rayon d'action de 600 km. Un système innovant de redressement automatique équipait également l'appareil, afin de le récupérer systématiquement après l'attaque en piqué. Ce système était précieux, car il permettait à l'avion de ne pas aller percuter le sol si le pilote devait perdre connaissance au moment de la ressource (apparition d'un voile noir). Du fait de sa faible vitesse et de sa vulnérabilité, l'appareil était aussi équipé d'un poste de mitrailleur arrière pour le protéger en cas d'attaque de chasseur. Le premier Ju-87 A-1 quitta les chaînes d'assemblage au début de 1937. Au cours de l'été suivant, les A-2 étaient pourvus de pales d'hélice plus larges et d'un équipement radio modifié. L'intervention de l'Allemagne dans la guerre civile espagnole, avec les chasseurs et les bombardiers de la Légion Condor, allait permettre d'évaluer l'avion dans un contexte opérationnel réel. Trois Ju-87 A-1 furent envoyés en Espagne. Le chef de la Légion Condor, le colonel Von Richthofen, qui s'était opposé quelques années plus tôt à la réalisation du Stuka, fut si impressionné par sa précision qu'il alla jusqu'à réclamer davantage d'appareils. Ci dessous, un Ju-87 A1, le premier de la série immatriculé : D-UHUH Ci dessous, Ju-87 A1 de la Légion Condor : La version A était cependant expérimentale. La version B ou « Bertha », d'une puissance supérieure était propulsée par un moteur Jumo 211 de 1 100 ch. Les Bertha pouvaient emporter indifféremment une bombe de 1 000 kg sous le fuselage, ou une autre de 250 ou 500 kg avec, en complément, 450 kg de projectiles sous voilure. Une mitrailleuse MG 17 de 7,92 mm était logée dans l'aile gauche, en plus des autres armes. Les capotages de roues remplaçaient les pantalons de jambes de train. L'accroissement important de la puissance du moteur, associé à une finesse aérodynamique améliorée, lui ajoutaient 70 km/h de vitesse de pointe, ainsi qu'une vitesse de piqué augmentée de 40 km/h. Ju-87 A2 LES TROMPETTES DE JÉRICHO : Si il y a bien une chose que les gens retiennent à propos du Ju-87 Stuka, ce sont ses sirènes particulières, au son strident et effrayant. il s'agissait en fait de petites hélices disposées sur le train (une par train), qui, lors d'un piqué, produisait un bruit particulier. Ces sirènes étaient surnommées "Trompettes de Jéricho". Pour certains, ces sirènes étaient censés effrayer les civils et forces militaires au sol. Elles créaient un mouvement de panique général et instauraient un climat de peur. Pour d'autres, elles permettaient au pilote de l'avion de deviner la vitesse atteinte en piqué, celui-ci n'ayant qu'à écouter le son pour le savoir, et pouvant ainsi rester concentré sur son attaque. Les hélices, lors de dysfonctionnement, ou simplement pour être "désactivées", se voyaient recouvertes d'une cloche. les trompettes de Jéricho étaient installées de série sur les versions B principalement. Elles étaient par la suite retirées, pour permettre au Stuka d'être plus discret au combat. De nombreuses photos attestent de la présence des sirènes sur certains Stukas en France en 1940, mais aussi pendant la campagne des Balkans de 1941, tout comme sur le front russe jusqu'en 1944. ENGAGEMENTS : Comme dit précédemment, les Stukas ont été utilisés pour la première fois durant la guerre d'Espagne, mais faisaient des apparitions soudaines et repartaient en toute discrétion vers l'Allemagne. Cette guerre permettait surtout à l'Allemagne de tester son matériel. Durant la Seconde Guerre mondiale, le Ju-87 faisait partie intégrante des tactiques de Blitzkrieg. Il devait appuyer les forces au sol, ce qui a relativement bien fonctionné. Ce bombardier avait participé à la campagne d'invasion de la Pologne, puis à la campagne de Norvège, à partir du 9 avril 1940, l'opération Weserübung. Cependant, sachez que durant cette campagne, la coopération Panzer/Stuka n'était pas envisageable, à cause des massifs montagneux du pays. La Luftwaffe utilisait les Fallschirmjäger (parachutistes) et les Stukas étaient attribués à des attaques au sol et anti-navires. D'ailleurs, les navires anglais HMS Butor et HMS Afridi, ainsi que le grand destroyer français Bison ont été coulé par des Ju-87. Formation de Junkers Ju-87 survolant la Pologne. Les formations de Ju-87 ont été aussi très utiles lors de la campagne de France. Les pilotes des Stukas avaient tiré les leçons des campagnes polonaises et norvégiennes. La Luftwaffe bénéficia d'excellentes communications sol-air tout au long de la campagne. Les officiers de liaison, équipés de radios, pouvaient faire appel aux Stukas et les diriger pour attaquer les positions ennemies. Dans certains cas, les appareils répondaient en 10 à 20 minutes. Quelque 120 machines, un tiers de la force des Ju 87, ont été détruites ou endommagées, toutes causes confondues durant cette campagne. Le Stuka avait servi durant la célèbre Bataille d'Angleterre. La bataille d'Angleterre prouva que le Junkers Ju 87 était vulnérable dans les cieux, contre une opposition déterminée et organisée. Cet avion était lent et pas suffisamment protégé contre les attaques venant de l'arrière. En outre, il ne pouvait pas être efficacement protégé par des escorteurs, en raison de sa faible vitesse et de la très basse altitude à laquelle il devait larguer ses bombes. Il a été retiré des attaques contre la Grande-Bretagne en août, après des pertes prohibitives, laissant la Luftwaffe sans avions d'attaque au sol précis. La Luftwaffe ne pouvait compter alors que sur ses bombardiers HE-111 et ses chasseurs bombardiers BF-110C Le 18 août fut connu sous le nom de « Hardest Day » (le jour le plus difficile), car les deux camps subirent de très lourdes pertes. Selon le Commandement Général de la Luftwaffe, 59 Stukas ont été détruits et 33 autres endommagés, en six semaines d'exploitation. Plus de 20 % de l'effectif total des Stukas avait été perdus entre le 8 et 18 août. Le mythe de l'invincible Stuka était brisé. Bombardiers Heinkel HE-111 H6 en formation Ci-dessous, Messerschmitt BF-110C Les Stukas avaient participé à d'autres campagnes, comme celle de Russie, notamment lors de la bataille de Stalingrad. Mais il faut bien comprendre que ces bombardiers devenaient de plus en plus faibles, étaient des cibles faciles... Le règne du Stuka prenait fin depuis la bataille d'Angleterre. Cependant, même après l'arrêt de sa production en 1944, le Stuka servait encore, et ce, jusqu'à la fin du conflit. il servait notamment à des missions d'harcèlement nocturne et des missions en temps que chasseur de chars. Le Focke Wulf 190 remplaçait petit à petit le Stuka, mais plus dans un rôle de chasseur-bombardier. Cependant, le FW-190 ne pouvait pas remplacer le Stuka dans des missions de chasse de blindés. Quand le Ju-87 détruisait 5 à 10 chars en quelques passages, le Focke Wulf pouvait, au mieux, espérer détruire 1 char, voir deux avec sa bombe ou ses roquettes. FW 190 dans sa version A8 VERSIONS : Junkers Ju-87 A Les versions A du Stuka étaient les versions de pré-production et versions initiales de production. il y avait les versions A0, A1 et A2 Ju-87 B : La seconde version, celle de production, était la version B ou "Bertha". La B0 était une serie prototype, qui a servit notamment à des essais de conversions aéronavales. La B1 était la version de production de masse. Elle était équipées du moteur Jumo 211 A-1 de 1000 cv, avec une modification de quasiment tout le fuselage (trains, nez, cockpit et verrière, ...). Ajout d'une mitrailleuse MG17 en chasse dans l'aile gauche, ajout de lance-bombes ETC50 pouvant emporter 2 bombes SC50 de 50 kg sous chaque aile. Cette version a été la version majoritairement utilisée durant la campagne de France et la bataille d'Angleterre (1939 - fin 1940). C'est aussi à partir de cette variante qu'apparaîtrait la fameuse sirène aérodynamique. La troisième variante de la série, le Ju-87B-2, était équipé d'un nouveau moteur, le Jumo 211Da, de 1 200 ch. Ju-87 R : Version à long rayon d'action dérivée du Ju-87B-1 (Ju-87R-1) et du Ju-87B-2 (Ju-87R-2), cette variante du Stuka n'emportait qu'une bombe sur la seule fourche ventrale (absence de lance-bombe sous les ailes), mais pouvait en contrepartie emporter deux réservoirs de carburant type D de 300 litres, largables en vol, sous les ailes. Les ailes contenaient également des réservoirs de 150 litres chacun dans leur structure. La deuxième variante de la série, le Ju-87R-2, était une variante basée sur le Ju-87B-2. L'avion avait été renforcé, afin de s'assurer qu'il pourrait supporter des plongées de 600 km/h. Cette variante était équipée du moteur Jumo 211D. Ju-87 C : Le Ju 87C était un dérivé du Ju-87B conçu en tant que bombardier-torpilleur, pour un emploi depuis le porte-avions Graf Zeppelin. Il était doté d'ailes repliables et d'une crosse d'appontage. Quelques exemplaires ont été convertis à des fins d'essais, puis finalement reconvertis en Ju-87B, après abandon de la construction du porte-avions. maquette du Graf Zeppelin : Ju-87 D : La première variante de la série, le Ju 87D-1, avait subi d'importantes modifications : Moteur Jumo 211J-1 de 1 400 ch, bloc moteur et capot entièrement redessinés et à l'aérodynamique améliorée, armement arrière composé d'une mitrailleuse jumelée MG81Z de 7,9 mm, emport en bombes augmenté jusqu'à 1 800 kg... Ju-87 D1/Trop : version tropicalisée, avec filtres spéciaux pour le sable, la poussière, elle devait servire uniquement à l'Afrika Korps. Ju-87 D2 : version déstinée au remorquage de planeurs. Disparition des lances-bombes, renforcement de la queue et installation d'un crochet de remorquage. ju-87 D3 : version sur-blindée du D1, qui a remplacé ce dernier sur les chaînes de montage en mai 1942. ju-87 D3/Trop: version tropicalisée du D3, destinée à l'Afrika Korps. ju-87 D4 : version prototype pour l'aéronavale, non concluant. Ju-87 D5 : version équipée de deux canons de 20mm à la place des MG17, où le fuselage à été modifié et amélioré. Sirènes supprimées. En tout, dix versions du Ju-87 D ont été produites. Le tout pour un total de plus de 3600 exemplaires produits. Ju-87 G : Le Ju 87G était une version antichar, dérivée du Ju 87D-3 (Ju 87G-1) et du Ju 87D-5 (Ju 87G-2). L'amélioration des chars soviétiques poussait Junkers à créer un avion antichar, afin de contrer cette menace. Il était équipé de deux canons BK3,7 de 37 mm, surnommés "Kanonenvogel" (oiseau-canon). Ces deux armes colossales étaient fixées en gondole sous les ailes et tiraient en chasse. Les canons pouvaient cependant être démontés pour être remplacés par des lance-bombes ETC50, permettant à l'avion d'emporter jusqu'à 4 bombes de 50 kg. Ju-87 G1 : u-57 G2 : un version K était déstinée à l'export. C'est ainsi que le japon avait pu développer son propre avion bombardier en piqué, le Aichi D3A Val. Ce dernier surpassait d'ailleurs son rival américain, le Douglas SBD Dauntless. Ci-dessous, le SBD-3 Dauntless :
  4. 4 points
    LES CHARS CRUISER FER DE LANCE DE LA COURONNE DES BLINDES TELS QUE LE CRUISER IV, LE CROMWELL OU LE COMET ... QUEL ÉTAIT RÉELLEMENT LEUR RÔLE? Tout d'abord, qu'est ce qu'un Cruiser? Durant l'entre-deux guerres, les britanniques ont conçu des chars rapides, de cavalerie, destinés à opérer indépendamment des chars d'infanterie et des chars de rupture. Plus clairement, une fois des brèches ouvertes dans les lignes ennemies par les chars d'infanterie ou de rupture, les Cruiser devaient s'engoufrer dans les rangs adverses et aller chercher des objectifs à l'arrière tels que des points de réapprovisionnement et points de communication. Cette tactique a été imaginée par Liddell Hart et Percy Hobbart (Ce dernier étant devenu célèbre grâce à sa division des "HOBBART'S FUNNIES" - renvoi à la Présentation de char n°8 : Les Hobbart's Funnies ). chars Cruiser Mk IV en Égypte accompagnés d'un Matilda Mk IV le 5 septembre 1941 Cruiser A27 Cromwell Mk V Il faut savoir que l'atout majeur des chars Cruiser n'était pas la puissance de feu, ni le blindage... mais bel et bien la vitesse! Ainsi, au fur et à mesure de la guerre, le manque de blindage et de puissance de feu étaient les grands défauts de ces chars. Au départ, les cruiser étaient équipés du canon de 40mm Ordnance QF 2 Pounder (ce dernier n'ayant pas de munitions à haut pouvoir explosif). Les bureaux d'études britanniques ont passé énormément de temps à créer un nouveau canon. Tout de même, combattre les chars adverses faisant partit du rôle des Cruiser, le Ordnance QF 6 pounder (57mm) a vu le jour, offrant un bien meilleur pouvoir de pénétration. Par la suite, le Cromwell sera équipé, parmi d'autres, d'un canon Ordnance QF 75mm, et le Comet sera équipé du 77mm HV (dérivé du célèbre Ordnance QF 17 pounder). Canon tracté Ordnance QF 17 pounder Au début de la Seconde GM, le Crusader fut le Cruiser le plus utilisé, notamment durant la Guerre du désert. Le Centaur, le Cromwell et le Comet sont entrés en service plus tard. Le Centaur et le Cromwell ont connu leur baptême du feu au cours de la bataille de Normandie et le Comet au début de 1945. À ce moment de la guerre, leur puissance de feu et leur blindage ne les distinguaient plus des autres chars de combat. Au cours de la guerre, les progrès technologiques avaient en effet permis à des chars plus lourds d'atteindre des vitesses comparables aux leurs, ce qui rendait le concept obsolète. Le dernier char Cruiser a été le Centurion. Il était conçu comme un "Cruiser lourd", combinant la mobilité originelle avec le blindage d'un char d'infanterie. Cette idée, et le Centurion lui-même, ont évolué alors vers le concept de "Char polyvalent", un seul modèle bon pour tout. Le Centurion a été le premier char polyvalent de l'après-guerre. Centurion Mk III Présentation des Cruiser : Il faut savoir que les chars Cruiser ont évolué très rapidement, parallèlement à l'évolution des besoins sur le champ de bataille. Pour ainsi dire, certains Cruiser passaient directement du stade de planche à dessin à fabrication sur les lignes de production. Le premier char Cruiser à voir le jour a été le Cruiser Mk I, sous la désignation de A9. Dans le même "genre", les Cruiser A10 Mk II, III et IV ont vu le jour peut après. Cruiser Mk I A9 Cruiser Mk II A10 Cruiser Mk III ou A13 Mk I Cruiser Mk IV ou A13 Mk II Par la suite est venu le Cruiser Mk V, ou plutôt Covenanter Cruiser Mk V Covenanter ou A13 Mk III Le Cruiser Mk V Covenanter était précursseur du très célèbre Mk VI Crusader. Construit à 5300 exemplaires, il a été le Cruiser le plus construit de la guerre. Il a été très utilisé en 1942, en Libye et en Égypte. Crusader I (Mk VI) - nota : le Crusader I se différencie des autres versions grâce à sa tourelle auxiliaire à l'avant de la caisse. Crusader II (Mk VIA) Crusader III - nota : La nouvelle tourelle permettant d'accueillir le nouveau canon Ordnance QF 6 pounder de 57mm Viens ensuite le Cruiser "lourd" A27 Mk VII Cavalier. Sous-motorisé, et souffrant de nombreux problèmes de fiabilité (développement trop rapide), ce char a été produit qu'à 500 exemplaires. Cruiser lourd A27 Mk VII Cavalier Vers la fin 1943, les premiers chars Mk VIII Centaur ont vu le jour. ¨Plus tard sortait les célèbres chars Mk VIII Cromwell. A première vue, la différence entre ces deux Cruiser n'est pas notable. Les Mk VIII Centaur étaient en fait équipés du vieux moteur Liberty L-12 (V12 à 45°). Les Cromwell, quant à eux, étaient équipés du tout nouveau Rolls Royce Meteor. Centaur I Armé du canon QF 6 livres (57 mm), avec 64 coups, il fut seulement utilisé à l'entraînement. — 1 059 exemplaires. Centaur II Uniquement expérimental, il est identique au précédent, hormis les chenilles plus larges et l'absence de canon. Centaur III Il est armé du canon Ordnance QF 75 mm. En 1943, la plupart des Centaur I furent transformés en Centaur III. — 233 exemplaires. Centaur IV Armée d'un obusier de 95 mm (avec 51 coups), c'est la seule version du Centaur utilisée au combat, avec le Groupe de Soutien blindé des Royal Marines. Ils furent équipés pour pouvoir débarquer en Normandie : leurs ouvertures furent rendues étanches et leurs canons protégés. — 114 exemplaires. Cromwell I C'est un Centaur I équipé du moteur Rolls-Royce Meteor. — Seulement 357 exemplaires, en raison du passage du canon de 6 livres (57 mm) au canon de 75 mm. Cromwell II Identique au précédent, avec des chenilles plus larges et une mitrailleuse en moins pour gagner de la place. — Aucun exemplaire produit. Cromwell III Centaur I rééquipé avec le moteur Meteor. — Seulement ~ 200 exemplaires, du fait du manque de Centaurs I. Cromwell IV Centaur III rééquipé avec le moteur Meteor. — Ce fut le modèle le plus produit : 1 935 exemplaires. Cromwell IVw "w" pour welded, soudé : la caisse était entièrement soudée (au lieu d'être rivetée). Cromwell V Construit dès l'origine avec le canon de 75 mm. Cromwell VI Armée d'un obusier de 95 mm. — 341 exemplaires. Cromwell VII Cromwell IV et V rééquipés avec un blindage supplémentaire, des chenilles plus larges et une nouvelle boîte de vitesse. Ils intervinrent très tard et ont pris à peine part aux combats. — Environ 1 500 exemplaires. Fin 1945 sont apparu les Cruiser A30 Challenger. Il s'agissait d'un véhicule d'essai pour le montage du canon Ordnance QF 17 pounder sur un châssis de Mk VIII Cromwell, afin d'augmenter les capacités antichar des unités Cruiser. Cependant, la production a été arrêtée au bout de 200 exemplaires. Comme pour le A30 Challenger, vers la fin de 1945, le A34 Comet est entré en service tard dans la guerre. Il n'a que très peu combattu lors de la seconde GM. Cependant, il a été utilisé lors de la guerre de Corée (1950-1953), aux côtés des M46 Patton et Centurion (entre autres). Armé du canon 77mm HV, HV pour "Haute Vélocité" en français. Il offrait d'excellentes capacités antichar. Il était motorisé par le même Rolls Royce Meteor que le Mk VIII Cromwell, cependant, il ne se déplaçait pas comme ce dernier à 64 km/h, mais à 50 km/h, pour épargner la suspension de graves cassures. Le dernier char Cruiser britannique est considéré aujourd'hui comme un des meilleurs chars britannique de tous les temps. Il s'agit du Centurion. Sortit des chaînes de production trop tard pour participer au combat actif de la seconde GM, il participa néanmoins à la guerre de Corée. Il a été l'un des chars les plus répandu dans le monde. En service au sein de nombreuses armées (Afrique du Sud (Olifant), Israël, Egypte,...), il était encore en service en 1990 ou même en 2006 pour certaines versions dérivées. Certaines tourelles de Centurion ont été démontée pour être installées dans des ouvrages bétonnés, nommés "Centi", barrant l'accès à des routes, points d'accès, ... Il existe 24 versions du Centurion. Les premières (Mark I et II) étaient équipées du canon Ordnance QF 17 pounder. Le Mark III adoptait une nouvelle tourelle entièrement moulée et pouvait accueillir le nouveau canon Ordnance QF 20 pounder (84mm). Il disposait aussi d'un système de stabilisation de tir, un nouveau moteur, plus puissant... Si bien qu'il surpassait les versions Mark I et II. Ces derniers ont été quasi instantanément retirés du service. Peu de temps après, le Ordnance QF 20 pounder a été remplacé par le canon de 105mm Royal Ordnance L7, équipant tous les Centurions depuis le Mark 5/2. La conception du Mk7 fut terminée en 1953 et sa production commença tout de suite après. Le Centurion a servit de base à toute une série de véhicules spécialisés, dont des versions du génie équipées d'un canon de démolition de 165 mm. Centurion Mk II Centurion Mk III Centurion Mk 5/2 Centurion Mk 10 Voilà, le tour de tous les chars Cruiser est terminé! Je tient à préciser que tous ces chars ont des variantes, quelles soient antiaériennes, de dépannage, AVRE, ARV et j'en passe. Si vous êtes intéressés, je vous invite a aller faire quelques recherches : beaucoup de ces variantes sont très intéressantes, notamment les versions antiaériennes, très utilisées et très efficaces, et par ailleurs, terrifiantes aux vues des caractéristiques techniques. Les britannique ont su, au travers de toute une guerre, utiliser une doctrine d'emploi du char très différente de la doctrine américaine. L'utilisation de ces chars moyens montrent a quel point le char est un outil pour remporter une bataille, et non pas une arme "qui se la joue en solo". Le tout combiné à une force lourde telle que le char d'infanterie, l'aviation, et l'infanterie, les cruiser ont su se démarquer des autres et réussi à remporter la guerre. ANECDOTES : 1) L'appellation des chars anglais "MK" se dit "MARK"! "Mk" est utilisé uniquement pour l'écriture et non pour "l'oral". 2) Le Cruiser Mk V Covenanter est le premier Cruiser à s'être fait attribuer un véritable nom : Covenanter 3) Le nom de Covenanter est un nom donné d'après les "Covenantaires", une faction religieuse écossaise. 4) Presque aucun Mk V Covenanter n'a quitté les îles britanniques. Quelques uns ont été attribués à des divisions blindées Polonaises ou Tchécoslovaques. 5) Le moteur Rolls Royce Meteor parlé plus haut n'est autre qu'une version adaptée du mythique, ultra performant et célèbre Rolls Royce MERLIN, monté sur les chasseurs Spitfire et chasseurs-bombardiers Hawker Hurricane. Il s'agit d'un 12 cylindres en V (V12) de 27 litres de cylindrée et 4 soupapes par cylindres; où les deux bancs [de cylindres] sont à 60°. 6) Le canon 77mm HV du A34 Comet est un dérivé du célèbre Ordnance QF 17 pounder. Il avait une culasse plus courte et par conséquent, tirait soit le même projectile que le 17-pdr avec une cartouche plus courte (celle du canon QF 3 pouces 20 cwt), soit une munition de 17-pdr raccourcie. Cette nouvelle munition ne pouvait être utilisée avec les 17-pdr, et pour éviter toute confusion le canon a été renommé 77 mm HV. 7) Je vous présentait le A30 Challenger. Sur les 200 exemplaires produits, seuls deux existent encore. L'un au musée d'Overloon, et l'autre est en cours de restauration au musée militaire de l'île de Wight. Cependant, le A30 Challenger a donné naissance à l'Avenger. 8) L‘Avenger, précisément le SP 17 pdr, A30 (Avenger), est une variante du Challenger avec une tourelle ouverte de forme différente pour réduire son poids. Comme la production prioritaire de l'usine Vauxhall était le Comet, les 250 Avengers ne furent pas disponibles avant la fin de la guerre en Europe. Ils furent utilisés par la force d'occupation britannique en Allemagne. 9) Le Sentinel est un char Australien produit à 65 exemplaire. Il est bel et bien un Cruiser, mais n'a jamais pris part au combat. Il devait aider les forces australiennes contre les forces japonaises dans le pacifique. Il a été le premier char à avoir une caisse moulée d'un seul tenant. L'anecdote ci-dessous est pour moi assez symbolique, et émouvante. Une très belle anecdote. 10) Les britanniques ont conçu en une vingtaine d'années 3 chars emblématiques. Le Centurion, le FV214 Conqueror et le Chieftain. Les trois ont partagé la même époque, et, cela aurait pu être le cas, il auraient pu combattre ensemble. Trois emblèmes du côté blindé de la Couronne, si bien que l'armée britannique surnommait ce trio : LES TROIS FRÈRES. Une belle histoire.
  5. 4 points
  6. 4 points
    LE STURMTIGER LE SOUTIEN D'INFANTERIE DE L’EXTRÊME Le Sturmtiger est encore une fois un surnom donné par les soldats de la Wehrmacht. De son vrai nom, 38cm RW61 auf Sturmmörser Tiger, ce véhicule était un canon de soutien d'infanterie lourd... très lourd. L'idée pour la Wehrmacht de concevoir un tel engin venait de la bataille de Stalingrad. Cela consistait à pouvoir détruire des fortifications solides en un tir et procurer ainsi un soutien pour l'infanterie très efficace et dévastateur. La Panzerwaffe était alors équipée du canon d'infanterie automoteur Sturm-Infanteriegeschütz 33B (StuIG 33B), équipé d'un 15cm; qui sera remplacé plus tard, courant 1943 par le célèbre Sturmapanzer IV "Brummbär". La conception du Sturmtiger commençait en août 1943 et les véhicules ont été construits jusque décembre 1944. Ci-dessus : Sturm-infanteriegeschütz 33B Ci-dessous : Sturmpanzer IV "Brummbär" Les prédécesseurs du Sturmtiger n'étaient cependant pas si convaincants que ça. Alors les bureaux d'étude allemand se penchait sur un canon de support d'infanterie lourd, mieux blindé et mieux armé. En premier lieu, il était pensé d'utiliser le robuste châssis du Pzkpfw VI Ausß H1 (Tiger I), et l'armer avec un obusier de 210 mm. Cependant, la conception de cet obusier allait prendre trop de temps. Les regards se sont tournés vers une sorte de lance-roquettes lourd, adapté des lanceurs de grenades sous-marines RW61 L5/4 à tubes courts de la Kriegsmarine, conçus par Rheinmetall-Borsig. Cet armement aboutira sur un mortier lance-roquettes de 380 mm, tirant des projectiles de 330 kilogrammes. Il faut savoir aussi que le châssis du Tigre I était le plus approprié pour cet armement, en effet, ce châssis était très robuste et pouvait ainsi tenir sous les 40 tonnes de poussée de la charge lors d'un tir. Il faut savoir que ce mortier est considéré aussi comme un lance-roquettes car l'ogive était projetée grâce à l'explosion de la poudre dans la douille, mais s'aidait aussi des gaz que cela produisait, ces derniers effectuant une poussée sur le dessous de l'ogive, la propulsant plus vite, mais aussi plus loin. Sachez aussi que l'évacuation de ces gaz se faisait par les trous tout autour de la bouche du canon! Par ailleurs, c'était pour cela qu'un tir de Sturmtiger se faisait sans personne autour du blindé et l'équipage fermait toutes les issues. Ci dessous, je vous présente un tableau regroupant les différents blindages du Sturmtiger. Armor thickness Location Slope (angle from vertical) 150 mm superstructure front 47° 150 mm ( 100 mm) hull front (without the additional plate) 25° 82 mm superstructure side and rear upper hull side and rear 20° none 70 mm hull front top 80° 62 mm lower hull front 65° 62 mm lower hull side lower hull rear none 48° 28 mm hull floor - Ci dessous, vous pourrez observer le canon depuis l'intérieur du char, et voir la taille des composants. La taille des projectiles restreignaient beaucoup de choses dans ce blindé. Déjà, le nombre de munitions embarquées : leur taille, mais aussi leur poids, permettaient l'emport dans le véhicules de seulement 14 obus. De plus, le rechargement ne pouvait que se faire depuis l'extérieur! En effet, un des opérateurs du char devait sortir, et utiliser une grue sur l'arrière droit de la superstructure pour manipuler les obus à l'intérieur. Tir de Sturmtiger La Wehrmacht avait créé 3 compagnies, ayant chacune 14 Sturmtiger. Cependant, la position de l'Allemagne à ce moment était plus sur la défensive que sur l'offensive. De plus, il y avait un cruel manque de ressources. Les Panzer Sturmmörser Kompanien (PzStuMrKp) étaient alors restreintes à 4 véhicules de ce genre, répartis en 2 sections. La première compagnie livrée, la 1000 PzStuMrKp avait reçu 2 Sturmtiger en août 1944, et avait combattu lors de l'insurrection de Varsovie. Les compagnies 1001 et 1002 suivaient la 1000 courant septembre et octobre. Puis, les compagnies 1000 et 1001 avaient engagé 7 Sturmtiger durant l'offensive des Ardennes pendant l'hiver 1944-45. Au final, les Sturmtiger restants suite aux Ardennes avaient continuellement défendus l’Allemagne sur le front ouest, en plus des engins de la 1002. Lors de la défense du pont de Ludendorff le 7 mars 1945, 6 Sturmtiger des compagnies 1000 et 1001 avaient combattus. Cependant, tout le monde connaît la débâcle allemande concernant cette défense du "Pont de Remagen", et beaucoup de Sturmtiger avaient été détruits ou abandonnés (4 au total). Au combat, les Sturmtiger étaient de grosses cibles faciles à atteindre, à contourner et très lentes. Ils étaient propulsés en effet par le même moteur qui équipait les Pzkpfw V Panther, Pzkpfw Vi et Vi Ausß B, mais encore Jgdpz VI Jagdtiger : le Maybach HL 230, V12 à essence de 23 litres de cylindrée, développant 700 cv à 3000 tr/min. Bons nombre de ces mortiers lourds étaient abandonnés au combat, sabordés, ou encore détruits avec une facilité déconcertante. Il s'avère que la seule fois où un Sturmtiger avait réélement rempli son rôle était lors de insurrection de Varsovie. Un témoignage d'un chef de char américain disait que 2 des chars de son peloton, avec 10 fantassins avaient été détruits et tués d'un tir de Sturmtiger lors d'une offensive dans les campagnes allemandes en 1945. les compagnies 1000 et 1001 avaient été détruites par les bombardiers américains alors qu'elles couvraient la retraites des troupes de la Wehrmacht d'un petit village non loin de Remagen. Aujourd'hui, il est possible de voir un Sturmtiger au musée des blindés et de l'aviation de Bovington en Angleterre et un autre au musée desblindés de Kubinka à Moscou. Bovington Kubinka J'espère que ce nouvel article vous a plu ! N'hésitez pas à laisser un commentaire, faire part de vos impressions, positives, négatives, mitigées, non décidées, ébahies, monstrueuses, horribles, gentilles, magnifiques, pleines de bonheur, pleine de malheur, pleines de ... ... Bref! Au plaisir de refaire un nouvel article! Antoine
  7. 4 points
    Je suis fan ! Il y avait aussi celle-ci :
  8. 4 points
    If the movie "FURY" was a Company of Heroes 2 match If the movie "1944" was a company of heroes 2 match
  9. 4 points
    Salut Après concertation de nos sages entrainant des débats houleux, nous sommes arrivé, suite à une longue délibération, à un compromis. Le staff de CoH France est fière de vous présenter son tag officiel : ★CoH-FR★ tadaaa Ce tag aura pour but de montrer votre appartenance à notre communauté et ainsi participer, nous l'espérons, au rassemblement d'encore plus de joueurs passionnés par la série Company of Heroes. Grâce à votre soutien, nous espérons pouvoir vous offrir une multitude de parties pour tous niveaux, afin de progresser tout en s'amusant. Comme vous le voyez, nous ne nous définissons pas comme une équipe ou un clan mais avant tout comme une communauté. Certain ne pourrait y voir qu'une nuance mais nous trouvons important de bien le préciser. Nous ne rejetons pas pour autant tout esprit de compétition ou le concept d'équipe. Du moment que les règles ci-dessous sont respectées chacun est libre d'organiser ce qu'il souhaite. Informez juste un admin, un modo ou la communauté via le forum de ce que vous comptez faire si cela concerne la compagnie. Vous comprendrez qu'il nous faut établir ces règles de conduite car en portant ce "badge" vous représentez votre/notre communauté. Vous trouverez ces règles dans ce topic : Le "port" de ce blason n'est bien sûr nullement obligatoire et nous ne le prendrons pas mal si vous ne voulez pas le porter. On vous aimera quand même. Rendons à César ce qui est à César, notre p'tit Lismes est à l'initiative de cette idée (et portera donc le lourd fardeau de cette tâche). View full article
  10. 3 points
    D'après certaine rumeur, l'EZGK conterait de nouveau membre. Ceci fraichement recruter dans les rangs de la CoH-FR. Un très gros GG aux copains qui sont partis au front, nous avons hâte de vous voir avec la kiki army!! View full record
  11. 3 points
    Salut, Ce topic, comme vous allez le remarquer, a pour but de lister tous les commandants existants de CoH 2. Il y a deux types de commandants dans CoH 2 : Les commandants par défaut présent dès le premier lancement du jeu. Ces commandants des factions Wehrmacht et Soviétiques sont livrés avec CoH 2, ceux des factions Oberkommando West et U.S. Forces avec le SA CoH 2 : The Western Front Armies et ceux de la faction British Forces avec le SA CoH2 : The British Forces. Concernant les autres commandants, vous avez plusieurs options pour les acquérir : Vous avez beaucoup de chance et vous les gagnez grâce au système de butin de guerre ; Vous les achetez (via la Boutique en jeu) avec de l'argent du jeu ou avec de l'argent réel. Remarques : Vous pouvez avoir dans votre inventaire des commandants disponibles pendant un temps limité. C'est ce que Relic appel le système de rotation gratuit des commandants. Il y aura dans ce cas, un chrono avec un compte à rebours indiquant le délais avant leurs disparitions de l'inventaire ; Les commandants de la Wehrmacht Stratégie de défense (communauté) et Stratégie de défense mobile et les commandants soviétiques Arbre des capacités de défense (communauté) et Tactiques Prêt-Bail ont été donnés gratuitement avant la sortie de CoH 2 : TWFA (et donc du système de butin de guerre). Ils ne peuvent pas non plus être achetés dans la boutique en jeu ; Avant la sortie de CoH 2 : TWFA, les commandants Wehrmacht Stratégie d'infanterie Jäger et Stratégie de soutien d'assaut nécessitait le rang 35 et respectivement 45 pour être débloqué. Quant au commandant Soviétique Tactiques de perturbation pour fusiliers du NKVD, il nécessitait le rang 35 pour être débloqué ; Tous les commandants des factions possédées peuvent être gagnés via le système de butin de guerre. 21 commandants Wehrmacht : 21 commandants Soviétiques : 8 commandants Oberkommando West : 8 commandants U.S. Forces : 8 commandants British Forces : Les commandants en détails Commandants Wehrmacht Commandants par défaut : Commandants à débloquer : Commandants Soviétiques Commandants par défaut : Commandants à débloquer : Commandants Oberkommando West Commandants par défaut : Commandants à débloquer : Commandants U.S. Forces Commandants par défaut : Commandants à débloquer : Commandants British Forces Commandants par défaut : Commandants à débloquer : Sources : Images et infos tirées de la Boutique en jeu ; Images et infos tirées du jeu Company of Heroes 2.
  12. 3 points
    LE CHAR D'INFANTERIE CHURCHILL CELUI QUI AVAIT PLUS DE DÉFAUTS QUE WINSTON Dans la catégorie poids lourds des forces blindées britanniques se trouve le Churchill... Blindé hors du commun ou simple char lourd ? Tout d'abord, le nom "officiel" de ce char est Infantery Tank Mark IV A22 Churchill, certes pâle concurrence face aux noms à rallonge Allemands... Il reçu son nom, bien entendu, en l'honneur du premier ministre de l'époque, Winston CHURCHILL. Ce dernier a déclaré lors de la présentation de ce char : "Ce char a encore plus de défauts que moi! " Pourquoi? Il faut savoir que le développement du Churchill commence avant la seconde guerre mondiale. Il été censé, plus tard, succéder aux Infantery Tanks Mark II et III (Valentine et Matilda). Dénommé à ce moment A20, il répondait mieux aux attentes que ces prédécesseurs : en effet, l'expérience acquise lors du premier conflit mondial a permis de concevoir un char capable d'être lourdement blindé, puissamment armé, et doté d'une grande capacité de franchissement, pour accompagner au mieux une attaque d'infanterie, rôle primaire des chars d'infanterie. Précisons aussi que la vitesse n'est pas maître-mot de cette doctrine : le char doit se déplacer à vitesse d'homme! La tâche de développer le nouvel engin est confiée à Harland and Wolff, qui a présenté quatre prototypes en juin 1940. Cependant, l'expérience du Corps expéditionnaire britannique pendant la campagne de France vient de prouver que les besoins ont changé, et les spécifications du char sont revues par H.E. Merritt, qui confie la conception d'un nouveau modèle, le A22. Dès juillet, la conception a été réalisé, les premiers prototypes sortent en décembre 1940, et les premiers exemplaires de série en juin 1941. Cependant, cette rapidité de développement s'est traduit par de nombreux problèmes mécaniques, dus à la sous-motorisation du char, tout cela a été le cas pour beaucoup de chars Cruiser. Protoype A20 Les premiers Churchill ont été armés du canon antichars Ordnance QF 2 pounder de 40mm, très peu efficace contre l'infanterie et canons du fait de l’absence d'obus à haut pouvoir explosif. Churchill Mark I Churchill Mk II Une version Mk II CS (Close Support) palliera très peu ce défaut avec l’installation d'un obusier de 3 pouces. Le carnage du débarquement de Dieppe en août 1942 fit prendre conscience au Commandement britannique que le Churchill n'était pas "à niveau". Sa production fut à la limite d'être stoppée. Cependant, la toute fraîche version Mk III sauva l'honneur. Armée du canon Ordnance QF 6 pounder de 57mm, le Churchill avait de quoi combler un peu son manque de puissance de feu. La version Mark III prit part aux engagements de la seconde bataille de El Alamein. et prouva sa juste valeur. Débarquement de Dieppe Le Mk III fut suivi très rapidement du Mk IV, version la plus produite de ce blindé. Seul la tourelle diffère du Mk III et IV. En effet, le Mk IV revient à une tourelle moulée, moins coûteuse que la tourelle soudée du Mk III. Mk IV derrière un Mk VI à Caen après l'opération Neptune Une version Mk V, avec un obusier de 95mm viendra par la suite. Cependant, cette dernière ne sera que très peu produite en raison de la production rapide du Mk VI. Le Mk VI a été équipé d'un canon de 75mm, le même qui équipa les chars Cruiser Centaur et Cromwell. Considérée comme la version "ultime" du Churchill, entièrement revue, le Mk VII est sur-blindé, ayant par endroits des parois à 152mm d'épaisseurs. Il pouvait même encaisser un tir de 88mm allemand à moins de 1000 mêtres. Cependant, le moteur restera, toutes versions confondues, le m^me. Pour la version Mk VII, le Churchill ne se déplaçait plus qu'à 20 km/h, et souffrait de nombreuses pannes et ennuis mécaniques en tous genres. Néanmoins, le Mk VII, engagé en Normandie, a joué un rôle déterminant, notamment lors de la prise de la colline 309 les 30 et 31 juillet 1944. La version Mk VIII est une version Mk VII armée d'un obusier de 95mm. Équipage : .....................................................5 (chef de char, tireur, chargeur, pilote et copilote/mitrailleur) Longueur : ....................................................7,65 m Largeur : .......................................................3,25 m Hauteur : .......................................................2,45 m Masse au combat : .......................................39,6 tonnes Moteur : .......................................................Bedford Twin-Six (12 cylindres en V) de 350 chevaux Puissance : ..................................................350 ch (257.38 kW) - (469 ch din) à 3000 tr/min Vitesse sur route : .......................................27 km/h Puissance massique : .................................8,84 ch/tonne Autonomie : ................................................144 km Il faut savoir aussi que le Churchill faisait partit du programme de "prêt-bail". Celui-ci consistait à fournir les forces soviétiques en véhicules blindés et armes. Un peu plus de 300 chars Churchill (Mk III et Mk IV) ont été prêtés à l'URSS durant la guerre. Sachez par ailleurs, que des Churchill avaient pris part aux combats de Prokhorovka en 1943, au sein de la 5ème armée de chars de la Garde. Il faut savoir aussi que le Churchill ont été présents lors de la guerre de Corée. En effet, bon nombre de "Crocodiles" ont été engagés. Par ailleurs, en 1952, il y avait un Churchill en service dans l'armée britannique : un poseur de pont! Et ce, jusqu'en 1970. Ci dessous, je vais vous présenter les diverses variantes des Churchill. Cependant, certains ne seront pas décris. En effet, il s'agira des Churchill appartenant à la division des "Hobbart's Funnies". Je vous renvoie donc à mon article PRÉSENTATION DE CHAR N°8 : LES HOBBART'S FUNNIES . CHURCHILL OKE : Il s'agit de la première version lance-flamme du Churchill. Cependant, le prototype n'a pas fait ses preuves et n'a pas été produit en série. Nota le réservoir de combustible à l'arrière de la caisse. CHURCHILL NA75 : Il s'agit d'un Churchill Mk IV équipé du canon de 75mm américain équipant les M4A1 et A2 Sherman. CHURCHILL KANGOUROU APC : Il s'agit d'un véhicule sur châssis de Churchill pour le transport de troupes, tout comme son homologue américain sur châssis de M7 Priest. Gun Carrier, 3in, Churchill (A22D) : Il s'agit d'un châssis de Churchill sur lequel repose une superstructure, accueillant un canon antichar de 3 inch. Il opérait en tant que chasseur de char et en soutien des unités blindées. Il devait augmenter les capacités antichar d'une unité blindée. Ce blindéa été remplacé par la suite par le char Cruiser Challenger et son excellent canon Ordnance QF 17 pdr. A43 Black Prince : Le dernier blindé en rapport avec le Churchill dont je souhaiterai parler est le prototype A43 Black Prince. Lui aussi était un char d'infanterie. Plus concrètement, il s'agissait d'un châssis de Churchill équipé d'une nouvelle tourelle pouvant accueillir le Ordnance QF 17 Pdr. Conçu en 1943, le Black Prince paraissait en retard d'une génération. Il était certes mieux armé que le Churchill (QF 17-pdr au lieu du QF 6-pdr), mais au détriment de sa mobilité : alourdi de 10 tonnes, en l'absence de nouvelle motorisation, il n'atteignait même plus 20 km/h. Seuls six prototypes avaient été produits par Vauxhall Motors lorsque les premiers Centurions furent envoyés en Europe. Le projet fut alors abandonné. Pour conclure, les britanniques utilisaient leurs chars sous deux doctrines bien différentes : l'une se basant sur la mobilité et la frappe éclair avec les Cruiser, et l'autre destinée à protéger l'infanterie, lourdement blindée et lente. L'emploi de cette deuxième doctrine été tirée de l'efficacité de l'emploi des chars lors de la première guerre mondiale, mais était quasi obsolète au début de la seconde guerre. De plus, les forces allemandes employaient la Blitzkrieg, avec un emploi de chars rapides et mobiles. Cependant, le Churchill a su faire ses preuves au fur et à mesure de la guerre sur certaines opérations, malgré qu'il soit de loin dépassé par bon nombre de chars de sa catégorie. A titre de comparaison aux chars Valentine et Matilda, qui eux, ont été très utiles. Le Churchill, tel version que ce soit à su garder une utilité, ce qui lui a valu la peine de rester en production et constante évolution lors du conflit. Aujourd'hui, pour voir un Churchill A22 en bon état de marche, il faut aller au musée des chars de Bovington en Angleterre, bien entendu, il sera accompagné du dernier Pzkpfw VI Ausf. H1 fonctionnel au monde !!! Et pour finir, une image que j'apprécie tout particulièrement, venant de Bovington : Le Churchill accompagné du dernier char de combat britannique Challenger II. La rencontre entre le papy faiblard et le petit fils body-buildé.
  13. 3 points
    LE CHAR LOURD KV GOLIATH DE LA MÈRE PATRIE Le char KV était un des piliers de la force de frappe soviétique de 1939 à 1943 qui avait eu l'occasion de faire ses preuves, mais aussi de se montrer très vite obsolète face à la puissance de l'armée du 3ème empire Allemand Kliment Voroshilov. Aux tous premiers abords, il s'agit du ministre des affaires militaires et navales et de président du Conseil militaire révolutionnaire de l'URSS de 1925 à 1941, rien que ça. Mais savez vous que ce nom a été donné à une série de chars lourds soviétiques, cette dernière ayant débutée en 1939 puis terminée en 1943 suite à l'arrivée du ИС1 (devinette facile rooooooh). Tout commence en 1937, où des ingénieurs soviétiques s'attelaient à la réalisation d'un char lourd en parallèle du T35 et du SMK (double tourelle). Ce char lourd devait être une version plus "simplifiée" des ceux chars de rupture précédents. Char de rupture T35 : Char lourd SMK : Les études se déroulaient rapidement et dés le 9 avril 1939 les plans étaient terminés. Le 1er septembre 1939, le premier KV sortait d’usine et les tests commencaient aussitôt. Le KV héritait des idées et des innovations de ses prédécesseurs, tel que la transmission, la tourelle ou le système optique. Les premiers modèles étaient équipés d’un canon de 76.2mm. Ces premiers modèles de KV, les KV1, avaient été testé au front lors de la guerre d'hiver contre la Finlande et s'avéraient très efficaces. Lors du début de la Seconde Guerre Mondiale, les KV1 étaient équipés du canon L11 ou F32 de 76.2mm, et étaient dénommés KV1 1940 Le char était propulsé par un moteur M17-L de 450 cv, pour un poids de 46 tonnes environ. Les KV1 étaient quasiment invulnérables face aux canons courts de 75mm, ou de 50mm allemands, et ces derniers devaient utiliser des calibres plus gros et autres canons du type Pak 40 pour pouvoir espérer traverser le blindage des KV1. Ce dernier se voyait évoluer avec l'ajout de blindage et d'un nouveau canon de 76,2mm plus performant, le Zis-5, au fur et à mesure que les blindés allemands évoluaient. De plus, un nouveau moteur diesel l'équipait, le V12 V-2K de 600cv. Cette nouvelle version était le KV1 1941. Jusqu'en 1942, le KV1 1940 et 1941 avaient été produits à plus de 2500 exemplaires, ils avaient contribué à un certain de nombre de victoires contre le 3ème Reich; mais avaient aussi montré leurs limites. Ils étaient certes quasiment invulnérables en début de guerre, mais les canons allemands, toujours en évolutions finissaient par en venir à bout. Certains châssis et caisses de KV1 1940 étaient réutilisés pour le KV2. Lors de la guerre d'hiver contre la Finlande, certains KV1 étaient munis d'un 122mm court. Cependant, la réutilisation de ces chars contre l'Allemagne durant l'année 1941 ou 1942 n'était pas envisageable et étaient donc rééquipés d'une nouvelle tourelle, massive, pouvant contenir un obusier M-10 de 152mm raccourci. Il devait être capable de détruire tout type de fortifications adverses. En 1942, la production de KV1 allaient être remplacée par le KV1-s ("skorostnoy"- rapide/mobile). Il consistait en un KV1 1941 allégé et muni d'une tourelle plus petite, en vue d'améliorer sa mobilité et surtout son ergonomie. En effet, la tourelle du KV1 offrait une très mauvaise visibilité pour le chef de char et n'était pas pratique (le chef de char devait se déplacer dans le char en même temps que la tourelle tournait et était en permanence debout. Le KV1-s était équipé d'un canon Zis-5 de 76.2mm. Cependant, ce char ne répondait pas aux attentes de l'armée Rouge. En effet il était non seulement plus facile à détruire, mais en plus était surpassé par les chars allemands, le canon Zis-5 n'étant plus très efficace, et sa mobilité, certes améliorée, laissait à désirer. Suite au "raté" du KV1-s, les ingénieurs soviétiques se penchaient sur un char qualifié de "transition" avant l'arrivée fin 1943 des premiers JS1. Ce char conservait le même type de caisse et châssis que ces prédécesseurs, mais se voyaient coiffés d'une nouvelle tourelle, plus spacieuse, plus adaptée, et surtout capable d'accueillir le dernier canon de 85mm D5-T. Il était toujours propulsé par le moteur V2-K de 600cv. Il faut savoir que cette nouvelle tourelle est celle qui équipera le JS1. En effet, comme je disais précédemment, ce char est qualifié de "transition". Les nouveaux châssis de JS1 n'arrivant pas à temps, il avait été décidé d'équiper des châssis de KV avec la tourelle du JS1, et le canon de 85mm. C'est pour cela que ce char n'avait été produit qu'à 130 exemplaires. Ci dessus un KV85 de face, ci dessous, un JS1 : Le KV85 apportait un plus aux armées de chocs, armées de chars de la Garde et armées de chars soviétiques. Certes le char en lui-même conservait plus ou moins la mobilité médiocre, mais le canon de 85mm était capable de rivaliser avec des chars plus lourds et mieux protégés, mais restait tout de même assez peu puissant face à des blindages comme ceux des premieres versions de Pzkpfw VI Auß. H1 "Tiger" et variantes, ainsi qu'aux chars moyens Pzkpfw V "Panthers". Ainsi, dès la mi-1944, les premiers JS2 arrivaient au front équipés du très performant canon de 122mm D25-T. Durant l'année 1942, sur la base du KV1-s, les ingénieurs soviétiques concevaient un canon automoteur, dans le même objectif que celui du KV2, celui de venir à bout des fortifications allemandes. Ainsi, dans une superstructure légèrement blindée, un canon ML20-S de 152mm était installé, avec 20 obus anti-béton. Il s'agissait du KV14 ou plus communément appelé SU152. Il faut ne pas confondre avec le ISU152 qui lui était sur châssis de JS. La dernière version de char KV dont je souhaiterai vous parler est la version lance-flammes, le KV8. Il a été jugé nécessaire d'adopter un char lance-flammes dans les régiments soviétiques, pouvant contenir et débusquer l'infanterie adverse, tout en soutenant la sienne. Ainsi, sur une base de KV1, un lance-flammes ATO-41 avec un réservoir de près de 700 litres de combustible. De plus, pour garder un minimum de combativité contre des véhicules légers et autres cibles potentielles, il a été équipé d'un canon de 45mm en "coaxial" du lance-flammes. Cependant, il faut savoir que le canon et le lance-flammes ne peuvent être opérés en même temps. Bien entendu, il existe bon nombre de prototypes (Object) en tous genres ayant combattu ou non durant la guerre, je pense notamment à la version de char de rupture de 76 tonnes, équipée d'un 107mm, l'Object 223, ou encore l'Object 220, char de 63 tonnes, armé d'un 85mm et plus connu sous le nom de T-150. Il existe une bonne vingtaine de prototypes de chars lourds russes, plus ou moins sur base de char KV. char T-150 ou Object 220 prototype Object 223 Le KV, quant à lui, était le fleuron de l'armée Rouge dans les débuts de la guerre et était une machine à tuer. Les forces Finlandaises et Allemandes luttant difficilement contre ce char d'un nouveau genre. Cependant, l'industrie allemande étant au plus fort ces années là, faisaient tout pour pouvoir contrer ces chars soviétiques, KV comme T34, et finissaient par y arriver. Ainsi les forces soviétiques possédaient des chars de plus en plus obsolètes, ou du moins inefficaces. Même en donnant tout ce qui était possible pour redresser la situation, les chars KV n'avaient finalement pas su faire parler d'eux en fin de guerre, ce que les chars JS avaient repris. Par ailleurs, sans l'évolution des chars T34-76 en T34-85 et l'arrivée des JS, l'Union Soviétique aurait pu y laisser beaucoup de "plumes". J’espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à me faire part de vos impressions. J'essaie de rester le plus simple possible dans la rédaction de ces articles, pour offrir des connaissances aux lecteurs mais ne pas trop embrouiller et perdre les lecteurs ne connaissant pas ce qui a fait l'histoire du char lors de la Seconde Guerre mondiale. Concis au maximum, avec un maximum de contenu. C'est mon objectif. Partagez, faîtes parler de ces articles autour de vous, aimez, appréciez, cela me fera le plus grand plaisir! Je vous dis à très bientôt, et vous souhaite une excellente soirée! Le_Busard_Borgne
  14. 3 points
  15. 3 points
    La EZGK lance un nouveau concept en 1v1 intitulé "La chasse à Roger" ! Nouveau concept mis sur pied juste pour vous les kikis! J'ai décidé de me mettre dans la peau du Roger à abattre en affrontant les membres de la KIKIARMY! Le principe est simple! RÈGLES : 1) Je choisis un abonné tiré au sort dans la dernière vidéo postée (sur ce concept). Pour participer, dites en commentaires "Je veux chasser Roger!" 2) Il s'agit de BEST OF 3, soit 3 parties consécutives. Celui qui a le plus de victoires gagne. Le challenger a l'avantage de choisir sa faction pour débuter. La map est tirée au sort aléatoirement et sera la même 3x d'affilée. A chaque partie, on change de faction. Tantôt axe, tantôt alliés au choix. 3) Objectif : s'amuser, partager des stratégies et apprendre de ses défaites (surtout) et/ou victoires. Montrer que la KIKIARMY en a dans le ventre. C'est un espace média qui vous est consacré pour mettre en avant votre talent. Alors profitez-en! 4) Le comportement doit être exemplaire. Tout rageux, vantard, ou demeuré sera réexpédié manu militari d'où il vient et pronto qui plus est. 5) C'est une chasse à l'homme et tout le monde sait qu'il y a le bon et le mauvais chasseur...LoL Quel côté choisirez-vous? Si tu aimes le concept kiki, balance un maximum de "J'AIME" pour soutenir le projet ! Et pense à t'inscrire bien entendu!
  16. 3 points
  17. 3 points
    Coucou les loulous ! Comme promis j'ai rassemblé mes troupes et la team MCp participera bien à cet évènement ! Voici la composition de notre équipe : Chef d'équipe: MCp.Nekromar http://steamcommunity.com/profiles/76561198022358318/ MCp.DarKyBreiZH http://steamcommunity.com/profiles/76561198101374868/ MCp.COPAINCONNAN http://steamcommunity.com/profiles/76561198007365555/ MCp.sangoku http://steamcommunity.com/profiles/76561198013252937/ Remplacant: MCp.Suicideur http://steamcommunity.com/profiles/76561198023904432/ MCp.HawaiinSnow http://steamcommunity.com/profiles/76561197985084323/ Nous espérons que les team françaises répondront présentes ainsi que les groupes francophones n'en faisant pas partie !
  18. 3 points
    Salut, Les changements apportés par la mise à jour de décembre ont l'air d'être nombreux et important comme vous allez le voir. Nous vous proposons donc un topic dédié qui regroupe toutes ces informations. Tout commença en des temps immémoriaux avec le stream de Relic (cf. http://www.twitch.tv/relicentertainment/v/26447229) du 18 novembre. Il nous a apporté quelques infos croustillantes. Relic a partager l'aperçu du patch de décembre que nous avons publié dans son intégralité à la fin de ce commentaire et 2 images des 2 nouveaux commandants accompagnant le patch. Petit résumé du programme : Pour l'OKW nous avons droit à un redesign de la faction, transfert de munitions et d'essences enlevé, augmentation des ressources produite de 100%, la Kubelwagen ne permet plus la suppression mais peut capturer les territoires, les Volksgreandiers perdent la grenade incendiaire au profit de l'ancienne, le Königstiger n'est plus productible depuis un bâtiment (passe en call in) et sera limité à 1, avantages réduit pour les rangs de vétéran 4 et 5 et le Leig perd sa suppression. Pour l'USF, les échelons arrière font plus de dégâts, augmentation de la précision du bazooka, le Packhowitzer perd sa suppression et le lance flamme du commandant des fusiliers ne sera disponible que pour les échelons arrière. Pour l'UKF, les emplacements ne peuvent plus devenir abandonnés, les tommies deviennent meilleurs hors de couverture et un peu moins bon en couverture, le sniper ne peut plus endommager le moteur d'un véhicule, les roquettes Hawker Typhoons ne cible que les véhicules et leur mitraillage ne cible que l'infanterie. Pour la Wehrmacht, la compétence formation de troupe du commandant stratégie des troupes d'élite est remplacé par une section d'assaut d'élite (Stormtroopers). Pour les soviets, l'IL-2 Strumovik et ne cible que l'infanterie. Changement concernant toutes les factions, toutes les compétences aérienne hors reconnaissance et ne fournissent plus de vision sur la carte, ne peuvent plus être utilisées dans la base et ajout d'un icône de l'avion sur la mini carte. La compétence industrie soviétique de la commandante tactiques industrielles et redistribution des ressources pour les commandants stratégie d'appui aérien rapproché et stratégie d'Osttruppen devient un parachutage de provision dans une zone. Nous aurons donc droit à 2 nouveaux commandants qui ont été détaillé pendant le stream du 25 novembre (cf. http://www.twitch.tv/relicentertainment/v/27644920). Nous verrons le commandant OKW en action lors du prochain stream mais en attendant nous avons pu avoir ces infos. Commençons par le commandant OKW qui s'appellera en fait Overwatch Doctrine : Goliath (? muni) : Constructible depuis n'importe quel camion sWS ; "Transmetteur récepteur" : Une fois le camion sWS installé, il révélera, de façon permanente et tout le temps actif, les troupes autour du camion sur la mini carte. Le rayon d'action est assez grand ; Avertissement en avance : Envoie une fusée éclairante quand un ennemi rentre dans la zone de capture d'un territoire contrôlé. C'est automatique mais des démineurs peuvent désactiver la compétence ; Pour la mère patrie (50 muni) : Améliore la vitesse et la précision des troupes dans les secteurs contrôlés pendant une période de 30 secondes ; Frappe dans le secteur : La première vague de Stuka couche les unités (pas beaucoup de dégâts) puis la deuxième vagues les bombarde ; Continuons avec le commandant USF nommé Tactical Support Doctrine que nous avons pu voir à l’œuvre durant le stream de Relic : Mitrailleuse légère M1919A6 : Permet de s'équiper de la mitrailleuse légère M1919A6 à la base ; Reconnaissance aérien P47 : L'avion tourne autour de la zone (assez large) désignée ; Halftrack de transport M5 : Le M5 est assez spacieuse pour transporter 2 sections et sa mitrailleuse de calibre .50 fourni une bonne puissance de feu. Il peut être amélioré en quad ; Mitraillage au sol P47 : Le P47 va mitrailler l'endroit désigné, dégâts et suppression sur l'infanterie ; M4 Sherman Calliope : Barrage de 3 salves de 16 roquettes au total principalement efficace contre l'infanterie. (Pour les p'tits malins, le canon du Sherman est bien sûr non fonctionnel) ; Autre petit ajout sympatoche qui accompagnera le patch de décembre, Relic a légèrement amélioré la gestion de la marche arrière des véhicules. Une fois un véhicule sélectionné, si vous cliquez derrière votre véhicule à une distance pas trop éloigné, celui-ci préférera reculer automatiquement plutôt que de faire un demi-tour. Petite vidéo de démonstration tirée du stream du 25 novembre : _____________________________ Nous en profitons pour partager cette capture d'écran tirée du stream du 25 novembre où l'on peut voir un commandant "fantôme" USF et un cadre qui indique qu'il y en préparation de l'argent virtuelle en jeu. Nous n'avons pas plus d'infos à ce sujet, Relic avait juste indiquer qu'ils planchaient sur une amélioration du système de butin de guerre et le fait de donner plus de valeurs aux doublons (cf. message de Relic). Trouver par : Blackart - http://www.coh2.org/topic/45283/supply-points-in-relic-stream/post/445349 Source : https://www.youtube.com/watch?v=9ZZ1gNAaMn0&t=796 Détails de la mise à jour du 3 décembre :
  19. 3 points
    ANNIVERSAIRE PEARL HARBOR QU'EN EST-IL AUJOURD'HUI? 7 décembre 1941 ... Qui aujourd'hui ne sait pas ce qu'il s'est passé cette date là? A mon goût, beaucoup trop de monde ... Certes, n'importe quel intéressé par l'Histoire saura vous dire ce qu'il s'est passé ce jour là, du moins il vous dira au minimum que ça s'est passé en 1941 et que ça concerne les États-Unis d'Amérique. Avant de commencer, je tiens à le dire, je ne suis pas quelqu'un pour qui les États-Unis sont un rêve d'enfance, que c'est le pays le plus honnête qui soit, loin de là, qui croît tout ce qui passe aux médias, je ne croît pas non plus à la sincérité de ce qui a été dit sur les tragiques évènements ... mais cet article n'est en aucun cas une façon d'exprimer mon opinion politique et géopolitique sur les E-U. Tout d'abord ... qu'est ce qu'il s'est passé le 7 décembre 1941? La base navale de Pearl Harbor, sur l'île d'Oahu (Hawaï) constituait une sorte de checkpoint, un ravitaillement entre les bases de Guam, Wake ou encore Midway. C'était un port en eau peu profonde, et assez petite. Les Japonais quant à eux étaient en pleine expansion dans le Pacifique. L'objectif de l'attaque était d'anéantir la flotte américaine stationnée à Pearl Harbor afin de conquérir sans difficulté l'Asie du Sud-Est et les îles de l'océan Pacifique. Il fallait réduire en cendres les docks, les ateliers de réparation et le champ de réservoirs contenant les approvisionnements en mazout pour la flotte du Pacifique, sans oublier les aérodromes de Wheeler Field et d'Hickham Field. Le Japon voulait aussi effacer l’humiliation des sanctions économiques prises par Washington. Les préparatifs de l'attaque furent confiés au commandant en chef de la flotte Isoroku Yamamoto. Après de longs préparatifs, concertations et autres ingéniosités, le 14 novembre 1941, la flotte "combinée" japonaise partait pour Pearl Harbor, une force aéronavale de choc nommée "Kidô Butai" 6 portes-avions, avec plus de 400 appareils, 22 sous marins, dont 5 de poche, 3 croiseurs et 8 ravitailleurs. Les négociations entre le Japon et les États-Unis, reprises en novembre 1941, se trouvaient bloquées à la veille de l'attaque : les Japonais exigeaient l'arrêt du soutien américain aux Chinois. Le secrétaire d'État Cordell Hull réclamait quant à lui le retrait des troupes nipponnes de Chine. Le même jour, le ministère des affaires étrangères japonais envoya à ses négociateurs et à l'ambassadeur Kichisaburo Nomura en place à Washington un document codé en 14 points, texte diplomatique signifiant la rupture des relations diplomatiques ; ils avaient pour consigne de le remettre au secrétaire d’État américain le lendemain à 13 h, soit 7 h 30, heure d’Hawaï. Mais le message ne fut pas remis à l’heure prévue en raison de retards dans le décryptage de ce texte long et complexe. Les services américains de renseignement réussirent à décoder le message bien avant l’ambassade japonaise : seul le dernier point du mémorandum, c’est-à-dire la déclaration de guerre, n’avait pas été déchiffré par les Américains. Le dimanche 7 décembre à 11 h 58, heure de Washington (6 h 28 à Hawaï), le général George Marshall lut le message ; inquiet par sa teneur, Marshall fut persuadé qu'une attaque se préparait. Il expédia un télégramme pour donner l'alerte aux bases américaines situées aux Philippines, à Panama, à San Diego et à Pearl Harbor. En raison de défaillances techniques, l'alerte arriva trop tard à Hawaï, plusieurs heures après les bombardements. Le message parvint à l’ambassadeur américain au Japon environ dix heures après la fin de l’attaque. Par précaution dit-on, les trois portes-avions américains basé à Pearl Harbor prirent le large, avec une poignée d'escorteurs. L'US Navy comptait 86 navires à cette base. Peu sont sortis indemnes de cette attaque. Les Japonais ont frappé avec deux vagues, en seulement 2 heures, ne laissant aucune chance aux marins, aviateurs et Marines (entre autres). L'effet de surprise était total. Voici un tableau récapitulatif des pertes de l'US Navy : (Wikipédia) Bilan humain américain Appartenance Morts Blessés Marine 2008 710 Marine 109 69 Armée 218 364 Civils 68 35 Totaux 2403 1178 Bilan matériel américain Type Coulés/détruits Endommagés Cuirassé 5 3 Croiseurs et autres 4 6 Avions armée 96 128 Avions marine 92 31 Bilan humain japonais Appartenance Morts Capturés Aéronavale 55 2 Marine 9 1 Totaux 64 3 Bilan matériel japonais Type Coulés/détruits Endommagés Aéronavale 29 ? Sous-marin de poche 5 - USS ARIZONA (B-39) - classe Pennsylvania Je tiens aussi à préciser que, parmi les cuirassés coulés, se trouvait le navire amiral de la flotte américaine USS Arizona. Faisant 1102 morts sur 1177 marins, la perte de ce navire représente à elle seule près de la moitié des pertes américaines de l'attaque. Celui-ci sera remplacé par le cuirassé de classe Iowa (premier du nom). PEARL HARBOR DE NOS JOURS : Le tragique sort des 2400 hommes est resté dans les mémoires ... Aujourd'hui, on peut aller visiter le mémorial de l'USS Arizona. Ce mémorial est une véritable oeuvre émotionnelle. Pour l'avoir visité, je peut vous assurer que l'émotion est grande.. Pour quelque personne que ce soit ... Et pour cause, ce mémorial, accessible uniquement par bateau, a été construit au dessus de l'épave de l'Arizona. L'épave de l'Arizona pleure toujours, 70 ans après Pearl Harbor énorme cuirassé coulé par l'aviation japonaise, laisse toujours s'échapper de l'essence, évoquant pour certains les larmes du millier de marins engloutis avec le navire Aujourd'hui, Pearl Harbor est toujours une base opérationnelle de l'US Navy et abrite même l’État-major de l'USN. Non loin du mémorial de l'USS Arizona, on trouve l'USS Missouri (3ème cuirassé de classe Iowa) et l'USS Bowfin (sous-marin). La vie sur Hawaï n'est pas pour autant arrétée, on la connaît bien aujourd'hui, représentée "si bien" dans de nombreuses séries ou films. Par ailleurs, la cultivation d'huîtres à perles ne s'est pas pour autant arrêtée là, et ce port continue à porter si bien son nom de Pearl Harbor. Cependant, après maintes reflexions et débats, divers opinions se sont créées. Certaines personnes ont gravé cette histoires dans leur mémoire telle qu'elle est écrite dans les livres et articles. D'autres, et non pas une faible minorité, sont à penser que l'attaque de Pearl Harbor n'est pas une surprise, qu'elle était programmée. Cela peut paraître insensé aux yeux de certains, mais cette idée n'est pas irrationnelle. Pour ces personnes, l'attaque de Pearl Harbor était bel et bien prévue. Raison pour laquelle simplement une poignée de navires légers et les 3 porte-avions ont été évacués. Le reste des navires, cuirassés, croiseurs, torpilleurs, étaient jugées obsolètes. Ainsi dit, l'état-major de l'USN jugeait nécessaire de remplacer ces navires, en plus d'avoir une raison, parmis d'autres pour rentrer en guerre. Cependant, le point commun entre ces différentes idées reste le même: penser à cet événement, voir plus, en mémoire à ces hommes. Cela reste une des plus grosses opérations de la Seconde Guerre Mondiale et une des plus meurtrière. Trop oublié par le Monde, par les citoyens d'aujourd'hui des Alliés, des médias (n'en parlons pas), cet événement ne doit pas tomber dans l'oubli, quoi que l'on pense des États-Unis. Ce jour du 7 décembre 1941, il y a 74 ans...
  20. 3 points
    Voilà ce que ça donne des mec de CoH 2 dans les champs ..... 0'22 - Fan44 café for ever 0'51 - Thomascaen conduit enfin sans les roulettes ! (il serait peut être bon de les remettre ...) 1'35 - Superskunk en mode bip bip coyote 1'55 - C'est le drame. Tarnoui sur le parking de Super U .... Voilà la nouvelle dreamTeam planteur de choux
  21. 3 points
    Nouvelle du front Première partie du journal du développeur "De l'histoire au Gameplay". Le Lead Game Designer Quinn Duffy parle du contexte historique qui entoure la seconde guerre mondiale et le rôle clef qu'a joué le Royaume-Uni. ______________________________________________ Première image du QG brit tirée de la première vidéo du journal du développeur. ______________________________________________ Vous aimez les chars Churchill ? Vous allez être servi, Churchill Mk. VII, Churchill A.V.R.E. et Churchill Crocodile. Description, compétences et améliorations des chars à ce lien : http://www.companyofheroes.com/blog/2015/07/21 ______________________________________________ Apparemment des améliorations sont à prévoir pour le système de butin de guerre. Relic veut donner de la valeur au doublon. Ce n'est pas trop tôt. Source : https://twitter.com/companyheroes/status/623202331354509312 ______________________________________________ Le Churchill en vidéo, ça donne ça !
  22. 3 points
    Salut, Voici un organigramme/tech tree des unités de la faction U.S. Forces. Si vous avez des remarques ou des erreurs à me signaler, n'hésitez pas. Click here to view the article
  23. 3 points
    Si tu viens d'acquérir le jeu, je t'invite à débuter par la campagne Solo pour te familiariser avec les mécaniques du jeu. N'hésites pas non plus à accéder aux didacticiels (accessible dès le menu principal), tu y trouveras des vidéos, des informations textuels très utiles, ainsi qu'un terrain d'entraînement pour tester les unités et les compétences de chacune. En ce qui concerne le Mutli, tu as bien sûr la possibilité de tester contre l'IA, mais tu peux également partir sur du 4vs4 avec des partenaires random. Mieux vaut te familiariser un minimum avec le gameplay avant de te lancer en 1vs1. En tout cas, concentres toi dans un 1er temps sur une faction qui te plaît. Une fois que tu en auras fait le tour, tu pourras passer aux autres. Enfin, n'hésites pas non plus à regarder des vidéos sur Youtube, ou des casts sur Twitch. En français, tu trouveras notamment ton bonheur ici : - Coh France / La chaîne de la communauté : https://www.youtube.com/channel/UCnUNl35myjMoVu8HEJFU-Kw - Eazygeekompany Coh / Une chaîne incontournable dédiée à Coh 1 et Coh 2 : https://www.youtube.com/channel/UCx8gyO7j7-sbwf4ZXpZXGwQ N'hésites pas non plus à nous solliciter sur le forum, ou rejoindre le mumble pour suivre les conseils avisés des plus expérimentés.
  24. 3 points
    Le 80cm (800mm) Kanone (E) Schwerer (Gros) Gustav était un canon d'artillerie lourd monté sur 2 rails prévu comme remplaçant des Pariser Kanonen expérimentés pendant la première guerre mondiale. Les Gros Gustav est développés et fabriqués par Krupp entre 1936 et 1941 pour venir à bout des bunkers Français de la Ligne Maginot, Ligne Maginot: La ligne Maginot était conçu de telle sorte que les bunkers résiste à des tirs directs d'obus de type Grosse Bertha, qui pesaient près d'une tonne (calibre 420mm). Hitler demanda à Krupp de développés un canon pour pouvoir venir à bout des bunkers, trois projets furent lancés, un canon de 600, 800m et 1000mm. C'est en 1937 que le développement du 800mm Schwerer Gustav (Gustav le lourd, en hommage au directeur de la firme) dont deux exemplaires furent commandés. Le premier, livré en 1941, fut baptisé Dora par les artilleurs (Dora, prénom de la fille aînée de son concepteur). Le premier canon (Dora) fut acheminé en pièces détachées et n'a tiré que 48 obus qui détruisirent un dépôt de munitions abrité sous 30 mètres de roches et plusieurs forts soviétiques. Le deuxième canon (Gustav) ne fut jamais utilisé. Petite photos du Dora Le poids du canon et l'affût était de 1350 tonnes, la longueur du canon était de 35,5 mètres et en y ajoutant l'affût il faisait 47,3 mètres. Transporté sur chariot sur deux voies ferroviaires parallèle sont calibre était de 800mm et pouvait tiré 1 seul obus toute les 30 à 45 minutes avec un maximum de tires de 14 par jours, la vitesse initiale d'un obus était de 820m/s (environ mach 2,41=820m/s) et sa portée pratique est de 39.000km. Hausse de 0 à 48°, l'azimut dépendait toutefois de la voie ferrée. Le Dora était protégé par 2 bataillons de Flak. (1 bataillon = de 300 à 1200 hommes) Deux types de munitions sont utilisé par les Gustav: Anti-blindage: -Masse: 7,1 tonnes -Portée: 37km -Il pouvait percer, 1 mètre d'Acier, 7 mètres de Béton armé, 10 mètres de Béton et 30 mètres de terre. Explosive: -Masse: 4,8 tonnes -Portée: 45km L'Obus en image Durée de vie du canon: 300 coups environ.
  25. 3 points
    Bonjour à tous, Pour la nouvelle année, nous souhaitons faire un recensement des clans français actifs. Nous vous proposons de laisser une petite présentation de votre clan ! Site web, live stream, twitch, etc ... Connais tu un clan ? Veux tu le faire connaitre ? Laissez nous votre carte de visite. Bonne et heureuse année !! Liste des clans français : 11Pz-Div → http://11pz-div.forumactif.org DGM → http://www.dregomorn.fr EZGK → http://eazygeekompany.fr MCp → http://madcorps.com XeS → http://www.extrem-esport.fr/index.php/forum/recrutement-compagny-of-heroes-2 A.D.W →http://steamcommunity.com/groups/AmisDuWeb (petite team de pote ) La Team XeS → http://www.extrem-esport.fr/ (Mis à jour le 25/01/2015)
  26. 3 points
    Salut, J'ai recemment créer une petite video sur notre jeu préféré (la premiére d'une longue série j'espére). Bref ! dites-moi ce que vous en pensez et j'en tiendrais compte dans les futures Videos . https://www.youtube.com/watch?v=fZEGKIj8xZY&list=UUCjVwMgkLSUDBVMBJwJAVhQ
  27. 3 points
    Je met le lien pour visionner le documentaire dont a parlé Gibus83Fr ici. La playlist YouTube regroupe le documentaire en 6 parties Nazi Mégastructure de National Geographic Channel : Le mur de l'Atlantique L'arme de représailles Les abris sous-marins Char XXL L'hirondelle Un bunker dans Berlin
  28. 3 points
    Merci à Moloko pour cet avis intéressant et bien marrant et à toi de l'avoir posté. C'est sur que quand on joue (presque exclusivement) au mod Blitzkrieg et qu'on se retrouve devant CoH 2 (surtout les 8 premier mois), ça en a refroidis plus d'un (dont moi bien que je jouais principalement au vanilla mais avec les skins et sons du mod ). Mais il y a pas mal de bonnes choses à prendre de CoH 2. Sachant que la plupart des mods consistent à ne prendre que le meilleur du jeu originel, on est loin d'être au Valhalla avec CoH 2 mais je le trouve par certain côté, très plaisant, surtout depuis quelques patchs. Les 2 nouvelles factions (US Forces et Oberkommando West) ajoutent encore un peu plus de piquant. Pour sûr, l'autorisation (libération du code) par Relic de créer des Mods, permettrais de faire de grandes choses et mettrait encore plus en valeur le potentiel du jeu mais malheureusement nous n'avons pas à faire à un studio indé.
  29. 3 points
    Comme vous le voyez les développeurs nous ont directement annoncés la couleur, nous allons sur le front de l’est mes amis avec l’affrontement entre la mère patrie avec son Armée Rouge et le Troisième Reich et son Ostheer. Suite à cette annonce, nous avons décidé Thomascaen, Greg et moi (Baboucaen) de rassembler à nouveau la communauté Francophone de CoH sur un tout nouveau forum. Nous espérons que vous viendrez débattre et suivre l’actualité en nombre sur le nouveau forum de Company of Heroes France. Mais rentrons dans le vif du sujet, le nouveau jeu: Relic et THQ vont suivre une stratégie de communication bien précise que je ne connais pas mais dont on peut voir quelques lignes directrices. Ils font montés petit à petit le buzz sur le jeu en lâchant des bribes d’informations. On nous annonce une sortie pour l'année 2013, visiblement vers le début de l'année. Nous avons eu aussi ce screenshot (Ingame ? On peut le penser) du jeu. On peut ici voir l’affrontement entre 2 T34 Russes avec un Panzer IV. A noter le nouvel environnement neigeux qui fait son apparition. Voilà de quoi nous faire mousser nous adepte du tout premier Company of Heroes. Les développeurs ont décidés de créer une nouvelle version de leur moteur de jeu qui est l’essence 3.0 mais là encore nous ne sommes au courant de peu de chose. Le nouvel environnement mettrait en place de nouvelles mécaniques de Gameplay basé sur la neige (Essences Gelés ? Embourbement des chars et infanterie ?) qui pour l’instant reste inconnu. C’est ainsi que THQ distille dernièrement les informations comme l’affiche du PC Gamer UK de juin 2012. Ou ce post Facebook posant des questions : Voilà pour l’instant ce que nous avons pu récupérer sur le net en attendant ce PC Gamer et bien entendu L’E3 2012, c’est d’ailleurs lors de cet évènement en 2006 que Company of Heroes fut sacré meilleur jeu de stratégie de L’E3. A bientôt pour de nouvelles news. Edit 15/05/2012 : Petit détail qui a son importance, le système de jeu en lui même ne devrait pas être changé. On connait aussi quelques détails du solo : De même pour les dlc c'est déjà plus ou moins confirmé qu'il y en aura et sans doute pas qu'un peu... Edit 16/05/2012 : Visiblement THQ et Relic préparent un évènement avec la Presse pour leur montrer COH 2. Peut être des news dans quelques jours. Votre serviteur sera la pour vous transmettre toutes les info. (la petit conférence de presse aurait peut être lieu de 24 mai 2012, Thq n'aurait pas pris de stand a l'e3) Edit 17/05/2012 : C'est une couverture remaniée qui nous a été révélée aujourd'hui sur Facebook. Admirez ce champ de Bataille. EDIT : 18/05/2012 De nouvelles images du jeu et des Fanart. Edit 19/05/2012 : Si l'on en croit le Facebook de Company of Heroes, le test par les rédactions de la presse vidéoludique as eu lieu et il y aura bientôt logiquement des previews du jeu.. Edit 22/05/2012 : Nous avons des news fraîches aujourd'hui. Enfin les previews du jeu sont arrivées, la presse a testé le jeu. Quelques nouvelles informations nous sont arrivées. Il y aura un système de capture de véhicule, si il est abandonnée par son camp l'ennemi pourra capturé votre engin et l'utilisé contre vous. Cela peut rajouter un piquant au jeu et il faudra peut être faire attention à nos carcasses Les explosions de char pourront déneiger le terrain. On peut penser alors que le lance flamme aurait la même fonction. Le système "True sight", il assombrit tous les éléments hors du champs de vision de vos hommes. Je reste dubitatif sur le système, à voir ingame. Le système de Cover des unités sera revue et plus précise comme dans dawn of war 2. Grosse nouveauté pour les accros de l'infanterie, les soldats pourront sautés au dessus des murets, sac de sable et autres objets de cover pour surprendre l'ennemi. La gestion des véhicules sera surement revues pour être plus réalistes mais l'on en sait pas plus sur cela. Ahhhhh Vivement une Béta pour tester tout ça! Voir la totalité de article
  30. 2 points
    Les victoires de l'impossible - Première Édition Je vous présente mon premier évènement (initié par la EZGK) qui débutera ... le dimanche 1 mars à 20h et finira le mercredi 4 mars à 20h. La carte du défi sera révélée à l’ouverture de l’évènement BUT DU JEU : Tenir le plus longtemps possible face à une force numérique plus importante. Tout comme l'on fait nos chers soldats pendant le débarquement ou pendant des missions spécifiques. " Vous tiendrez ce pont jusqu’à ce que l'on vous relève " (film le Jour le plus long). L'amusement mais aussi la coordination stratégique sont mises en avant. Prendrez-vous part à la guerre ? RÈGLES: 3 joueurs affrontent 4 IA extrême ; Choix de carte défini par le maître du jeu : CARTE CARENTAN Cliquer sur le lien ci dessous pour être redirigé sur le groupe steam et pouvoir ajouter la map. Ensuite ajoutez-la dans vos favoris. Vous pouvez également la récupérer directement dans le workshop en faisant une recherche. Si pb nous sommes dispo sur le mumble. http://steamcommunity.com/groups/companyofheroes2#announcements/detail/177102103681087167 5 minutes de préparation pour mettre en place une stratégie ; Tous les commandants sont autorisés, les bulletins aussi, 2 doublons sont autorisés pas plus ; Les factions doivent être bien respectées, allié ou axe ; (N'oubliez pas de mixer l'équipe IA 2 Ober+ 2 Wer et inversement si vous jouez axe.) La première capture d'écran placée sur le forum sera la seule à compter Un joueur participant à l'event pourra poster une capture d’écran et un replay par faction (axes ou alliés), mais avec la même équipe. tout joueur aperçu sur d'autres captures d'écran que celles de son équipe sera disqualifié et aucune des captures d'écran où ce joueur apparait ne seront prises en compte. CONDITION DE VICTOIRE : Vaincre les 4 IA en extrême ou tenir. (MODE ANNIHILATION) La limite maximale de temps est fixée à 1h30 pour obtenir la victoire incontestable de l'event. Pour valider votre exploit, une capture d'écran (F12) et le replay (sauvegarde de ralenti) seront nécessaires. La première qui vous sera demandée est la "Vue d’ensemble" se trouvant dans le deuxième onglet des "Statistiques". (Une seule capture de fin de partie vous est demandée. Nul besoin de nous donner celles de tous les joueurs.) La deuxième qui vous sera demandée est le replay Emplacement des replays sur votre PC: C:Users.....Documentsmy gamescompany of heroes 2playback ou Documentsmy gamescompany of heroes 2playback BONUS : Un classement des captures d'écran sera fait et affiché en première page de notre forum ainsi que des autres plateformes. A savoir qu'il y aura deux classements différents : 1 pour les Alliés et 1 pour les Axes. (maj 01/03/2015)
  31. 2 points
    Il n'y a pas vraiment de conseils qui vaillent dans toutes les situations qui dépendent beaucoup du mode de jeu (1v1, 4v4, ...), niveau et stratégies des joueurs. Le maitre mot de CoH c'est l'adaptabilité par rapport à l'adverse pour arriver à imposer son rythme et ses endroits sur la carte où a lieu la bataille. Comme l'on dit mes VDD, les mines sont une partie importante du gameplay de CoH. Elles peuvent permettre de stopper net une offensive. Il faut donc les placer judicieusement pour par exemple éviter les contournements ou les rush ou pour attirer l'ennemi dans un traquenard. Le cas de la mine (200 de dégât) + charge de démolition (250 de dégât) peut être avec de la chance aussi un bon moyen de détruire un char (les deux ensemble font ~700 de dégât) en un seul coup. On ne le rappellera jamais assez mais il faut éviter à le plus possible de perdre des sections et véhicules pour avoir l'avantage des vétérans durant la partie (même si pour le moment pour l'infanterie, ça ne joue plus beaucoup, cf. vetgate). Éviter donc les risques inutiles. Il faut aussi bien faire attention, pour l'infanterie, aux nombres d'unités composants la section, à leur espacement et leur PV. Ces différents points jouent fortement sur le fait de survivre à une grenade, obus de mortier ou une mine. Pour les véhicules, il faut maintenir constamment la distance optimale pour éviter les dégâts (notamment critique). Il peut s'avérer payant parfois, suivant le véhicule, d'y aller franco pour écraser l'infanterie et bloquer la retraite d'un véhicule. Ne pas négliger les capacités qui font la force de la faction. La possibilité de faire un tir en plus, ou de rester quelques secondes de plus sur le champ de bataille peut faire la différence entre détruire un véhicule ou le regarder s'enfuir. Exemples : Contournement en profitant le plus possible du true sight, fumigène du mortier pour se rapprocher sans subir de dégât, tir au sol, incendiaire en avance pour empêcher l'avancement de l’infanterie en support du char, artillerie pour couper/retarder les renforts, grenade AT des recrues à lancer de préférence sur un char ayant moins de 75% de PV pour faire un dégât critique, capacité des troupes de la garde à ralentir un véhicule, mélange de char offensif prenant les chouquettes et de canon AT/chasseur de char, mg pour coucher l'infanterie en support, éperonnage avec les t34, ... Enfin bref, c'est facile à dire donc il n'y a plus qu'à essayer et pratiquer pour se faire une idée de l'efficacité des tactiques et s'améliorer et aussi innover pour surprendre l'adversaire. Comme tu l'as vu la micro est généralement, le point qui fait la différence en partie surtout quand il s'agit de coordonner toutes ses troupes réparties en de multiples endroits sur la carte.
  32. 2 points
    En tant que leader de la MCp, je m'excuse d'ores et déjà du comportement de Suicideur. Ses mots dépassent ses pensées et ne reflètent pas l'esprit général de la team MCp. Je vais de ce pas lui parler et calmer ses hardeurs. Il a pété son câble sans aucune raison valable. Encore désolé.
  33. 2 points
    Après relecture des règles du tournoi, nous t'informons jeune aigle solitaire a.k.a Hakuna Matata que nous souhaitons participer officiellement et officieusement à ton tournoi. Bravo à Mithi et à toi pour le temps passé à préparer ses règles qui faciliteront le bon déroulement du tournoi. TEAM EZGK : "Kiki en chef" : Moi-même (#Coupd'état) : [EZGK] T3dgO13 https://steamcommunity.com/profiles/76561198009899465/ Mes Coéquipiers : - [EZGK] Chinois136 : http://steamcommunity.com/profiles/76561198089053848/ - [EZGK] Bolderiz606 : http://steamcommunity.com/profiles/76561198030308608/ - [EZGK] VnR Supertimor : http://steamcommunity.com/profiles/76561197971007216/ - [EZGK] Django : http://steamcommunity.com/profiles/76561198005828735/ - [EZGK] CrixosGamer : http://steamcommunity.com/profiles/76561198027675358/ Vivement ! On a hâte de rigoler tous ensemble et de prendre de belles branlées encore et toujours ! Ah ah ah #Nepasavoirpeurduridicule #QuelaforcedeRogersoitavectouslesparticipants
  34. 2 points
    La EZGK vous invite à venir découvrir le copain TheMytrendir récemment présenté sur notre chaine YouTube. Ce dernier, dans un format de type Batbaileys like, propose un commentary de qualité avec un gros travail de montage. Allez voir ça par vous-même et balancez les likes car il a fait du bon taff. C'est intéressant et prometteur. Bonne chance à lui!
  35. 2 points
    La EZGK vous invite à visionner les 2 nouveaux épisodes des commentaires du capitaine dont le dernier correspond à une confrontation entre TheMytrendir et moi-même en 1V1. Enjoy les kikis et n'hésitez pas à récompenser son travail par un max de pouces bleus.
  36. 2 points
    Nouvelle du front La vidéo du char Centaur est sortie ! ______________________________________ Relic demande l'avis de la communauté sur son forum. La question est : Qu'est-ce que vous pensez du blizzard sur les cartes en partie auto. ? 1. J'adore. 2. Je déteste. 3. Ça pourrait le faire si ça réduisait uniquement la visibilité. Qu'allez-vous répondre ? http://community.companyofheroes.com/forum/company-of-heroes-2/coh-2-balance-feedback/193565-blizzards-in-automatch-maps
  37. 2 points
    Salut, Ce topic a pour but de regrouper les principales abréviations, acronymes, anglicismes et vocabulaires en langue anglaise et française rencontrés dans CoH et plus généralement dans les jeux ou forums. Comme vous l'aurez remarqué, la majorité du vocabulaire est en anglais. On a aussi ajouté du vocabulaire spécifiquement anglais pour faciliter le visionnage de stream anglophones. Si vous en utilisez d'autres ou que vous pensez qu'on en a oublié des importants, n'hésitez pas à les rajouter. Notation utilisée : abréviation/acronyme/anglicisme/vocabulaires [= signification] = traduction [→ définition/explication] [; complément/exemple] ____________________________________________________________________________ Les généraux : cf. = confer = reportez-vous à ; i.e. = id est = c'est-à-dire ; inf. = infra = ci-dessous ; afk = away from keyboard = ne suis plus (devant le) au clavier ; dans le sens être absent ; aka. = also known as = alias ; formule introduisant un pseudonyme ; APM = Action Par Minute → Unité de mesure souvent utilisée dans les jeux vidéo de stratégie en temps réel, qui comptabilise le nombre d'actions qu'effectue un joueur en une minute. Ces actions peuvent être un simple clic, une nouvelle sélection, la création de nouvelles unités, etc ; BO3 = Best of 3/Best two out of three = en 2 match gagnants → 2 personnes (ou équipes) jouent 3 parties maximum et la 1ère personne à en gagner 2 à remporter la rencontre ; Buff → terme utilisé lorsque l'efficacité d'un élément de jeu a été augmenté (antonyme : nerf ) ; DLC = Downloadable Content = Contenu téléchargeable ; souvent payant mais pas toujours ; FFA = Free For All = Chacun pour soi ; ftw = for the win = pour (remporter) la victoire ; gg = good game = bien joué ! ; également utilisé dans les jeux en réseau pour indiquer qu'une partie était agréable à jouer ; gl = good luck = "bon" chance ; hf = have fun = amuse-toi/amusez-vous bien ; HUD = Head-up display = affichage tête haute → c'est un ensemble d'informations affiché en périphérie du centre de l'écran et renseignant le joueur sur son personnage ou son environnement ; MP = multiplayer = multijoueur ; nerf → terme utilisé lorsque l'efficacité d'un élément de jeu a été diminué (antonyme : buff ) ; OMG /OMFG = Oh my god / Oh my fucking god = Oh mon dieu ; PM = Private Message = MP = Message Privé ; RPG = Rocket Propelled Grenade = lance-roquettes ; on parle également de soldat RPG pour les unités affectées à la destruction via roquettes comme le panzerfaust ou le bazooka ; RTS = real-time strategy = stratégie en temps réel = STR ; SA = standalone = se tenir seul → désigne un jeu (comme CoH 2 : TWFA) dont la possession du jeu original (comme CoH 2) est facultatif pour pouvoir l'installer/y jouer ; sry = sorry = pardon/je suis désolé ; thx = thanks = merci ; ty = thank you = merci ; UI = User Interface = Interface utilisateur ; wp = well played = bien joué ! wtf = what the fuck = c'est quoi ce bordel ?! yolo = you only live once = on n'a qu'une seule vie. ____________________________________________________________________________ Ceux utilisés dans CoH : AT = Anti-tank = Anti-char ; comme le PaK 40 ou le ZiS-3 ; AT = Arranged Team = Equipe arrangée -> Partie auto. avec des joueurs que vous avez invités ; back = en retrait → dans le sens reculer, battre en retraite ; Exemple : Je back ; blob = forme indistincte/masse sans forme → désigne un agglutinement d'infanteries (4 unités ou plus, les experts n'ont pas tranchés) ; BO = Build Order = Ordre de construction ; cap = capturer → dans le sens capturer un territoire ; Exemple : Je cap ; cartable → désigne la compétence « Lancer une charge explosive » des Bataillons disciplinaires de la faction soviétique ; EZGK © comp stomp = competitive stomp = "piétinage" compétitif → Une partie avec des joueurs contre une ou plusieurs IA. CP = Command Points = points de commandement ; drop = laisser tomber → dans le sens quitter une partie ; Elo+/Elo → Système d’évaluation du niveau de capacités relatif d’un joueur. Il sert à comparer deux joueurs d’une partie ; Ce système doit son nom à Arpad Elo (1903-1992), un professeur de physique et excellent joueur d’échecs américain d’origine hongroise qui l’a mis au point (cf. source) ; FoW = Fog of War = Brouillard de guerre ; HQ = Head Quarter = QG = Quartier Général ; micro = micro gestion → faculté d'un joueur à utiliser au mieux son armée en effectuant des déplacements de troupes rapides et précis et des coups efficaces ; Mirror matches = parties miroir → désigne une partie jouée Axe contre Axe ou Alliés contre Alliés ; MP = Man Power = Point d'effectif ; OKW = Oberkommando West ; OST = Ostheer → nom donnée à la Wehrmacht présente sur le front de l'Est ; spam → dans le sens faire en grande quantité une unité au point que ça en devient presque "injouable" pour l'adversaire ; Exemple : Il spam les snipers ; t1 = tier 1 = étage/niveau → le 1 est un exemple pour désigner le 1er bâtiment de troupes ; le chiffre va de 1 à 4 (1 à 3 pour l'OKW et l'USF) car les factions ont 4 bâtiments principaux (3 pour l'OKW et l'USF) + un QG ; TWFA ou WFA = The Western Front Armies → le 1er SA de CoH 2 ; USF = U.S. Forces ; vCoH = vanilla CoH = vanille CoH → désigne le CoH original, le premier CoH. ____________________________________________________________________________ Vocabulaires spécifiquement anglais : bounce = rebondir/ricocher ; Exemple : le tir a ricoché sur mon char ; CAS = Close Air Support = Commandant Stratégie d'appui aérien rapproché dodge = esquiver/éviter ; Exemple : Esquiver une grenade ; throw = jeter ; Exemple : Jeter une grenade ; ____________________________________________________________________________ Expressions tirés d'émoticônes Twitch utilisés sur les forums et chats : kappa → Émoticône utilisé sur Twitch.tv représentant le visage de Josh, un ancien employé de Justin.tv (fermé maintenant au profit de Twitch.tv) pour généralement indiquer un sarcasme ou un troll ; Kreygrasm → Émoticône du visage du streamer Kreyg souvent utilisé sur Twitch.tv pour indiquer un intense sentiment de joie ou de plaisir ; MVGame = Man Vs Game → Émoticône utilisé sur Twitch.tv représentant le visage du streamer MAN. Utilisé quand on joue comme un âne ou que le jeu fait quelque chose d'inattendu. Équivalent du gnééé des Guignols de notre François national. ____________________________________________________________________________ Sources wiki : Liste de termes d'argot Internet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_termes_d'argot_internet Lexique du MMOG : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lexique_du_MMOG
  38. 2 points
    NEW tous chaud sorti du four! la campagne d'Afrique pour Blitzkrieg mod! http://www.moddb.com/mods/d-day-june-1944-and-afrika-43-for-bk-mod pluche!
  39. 2 points
    Rendez-vous le 5 mai pour l'ouverture de l'alpha qui va surement permettre de tester la nouvelle faction dont a parlé Relic.
  40. 2 points
    Oyé oyé brave gens, nous relayons ci-dessous un message de la EZGK posté en commentaire sur leur chaine Youtube : « C'est la fête à la maison les kikis ! À l'occasion des 3K abonnés, des fêtes (Noël + Nouvel an) et enfin du 2ème anniversaire de la chaine, nous vous invitons à vous inscrire en nombre sur notre site internet à l'événement roulette russe. On va sélectionner pas mal de joueurs et il y aura des cadeaux à gagner. Tout ce qu'il y a à savoir est dans cette vidéo à ceci près qu'on a oublié de parler du FAQ que vous réclamez depuis un moment maintenant. Nous souhaitons vous faire plaisir donc posez vos questions et si elles sont de l'ordre du raisonnable, nous tenterons d'y répondre dans la joie et la bonne humeur. Happy 3KanniNoëlannée à toute la KIKIARMY ! » Voilà merci à vous pour toutes ces belles vidéos ! This post has been promoted to an article
  41. 2 points
    hahaha GG les kiki !! du FUN !! du rève!! et du gazole!! Notre Katy Perry d'anniversaire en a perdu sa culotte !!
  42. 2 points
    et attention, parce que le tort tue !
  43. 2 points
    Et bien bonjour, j'aurais mi le temps à venir m'inscrire et continuer la discussion. Et je dirais simplement que Blitzkrieg mod et CoH2 ne s'adresse pas au même public. CoH2 est bon et a rempli ses objectifs, un RTS fun et simple avec une courbe d'apprentissage normale, plus tu y joues, plus t'es bon. Blitzkrieg n'est pas à la même échelle, tout est plus grand et plus rapide, et ce qui fait sa profondeur est le nombre de possibilités différentes de gameplay. Ce que je remarque lorsque je joue à CoH2 (je m'y remet timidement depuis peu), c'est qu'on a le temps de rigoler et surtout droit à l'erreur, sans en tirer trop de pertes. Alors qu'en jouant à Blitzkrieg, on ne moufte que pour se coordonner ou appeler à l'aide urgemment. Trop occupé à micro gérer au poil de cul ses placements. Je ne vais même pas m'étendre sur la politique de l'autruche de SEGA et Relic vis à vis du modding tellement c'est honteux, mais c'est leur droit. Pouvoir continuer de vendre ses DLC reste sa priorité. Si je vais continuer à jouer à CoH2 je dirais que ce sera comme lorsque je veux jouer à un FPS. CoH2 ou BF3 pour m'amuser et pas "trop" me prendre la tête, et Blitzkrieg ou ARMA 3 quand je suis motivé et que je cherche une expérience de jeu plus poussée. (d'ailleurs si vous jouez à Arma3 intéressez vous au mod Chernaus RedLine développé par des mecs d'elementsgaming.com, un wasteland modifié avec TeamSpeak général obligatoire pour être choppable par un admin vite, et surtout pousser à jouer teamplay, même avec des inconnus.) Après, mon avis est assez pauvre en crédibilité, je n'aligne qu'une 30aine d'heures de jeu sur CoH2, toutes dans les 2 mois suivants sa sortie, contre au moins le triple sur le mod Blitzkrieg, où j'ai très peu eu l'audace de tenter en multiplayer contre des pick ups. En dernier point je soulignerais le fait que, en ces 30 heures de jeu, j'ai eu le sentiment d'avoir fait le tour des possibilités offerte par le fils autiste de CoH1, alors que j'ai estimé faire une VRAIE nouvelle partie à chaque fois sur Blitzkrieg, en découvrant de nouvelles façons de jouer. Pour les EZGK, sympa de regarder vos vidéos, mais c'est surtout intéressant lorsque vous faites votre roulette russe, que vous répondez à l'appel d'un défi, ou bien que vous tombez sur une team en face.
  44. 2 points
    Salut, Merci à tengen et Lismes pour leur aide.
  45. 2 points
    Utilisant pas mal les snipers (soviétiques), je pourrais te conseiller : d'avoir toujours un œil sur le chemin de retraite de tes unités (valable pour toutes unités mais tout particulièrement important pour les snipers qui sont très fragile) pour veiller à un retour au bercail en douceur ; ne pas hésiter à mettre des minas (qui irrite - comprendront ceux qui pourront enfin bref): sur le chemin de retraite pour éviter que la cohorte d'ennemis te suive à la trace (comme des gobelins sentant de l’elfe pourrais je dire) ; sur des carrefours vitaux pour éviter que l’ennemi te contourne et te face la méthode sandwich (souvent fatal pour ces p'tites natures - et oui les sandwichs aux/à carrefours c'est dégueulasse) ; faire 2 snipers pour être plus efficace contre l'effet monstrueux du blob ; ce qui est marrant avec 2 snipers quand un ennemi te les poursuit, c'est que tu peux les séparer et que ton ennemi se retrouve quelque fois face à un dilemme, lequel je poursuis ? ce qui te laisse le temps d'en sniper quelques un au passage ; ne pas hésiter (avec prudence et maitrise) à appâter ton ennemi avec tes snipers pour l'emmener dans un tracnar (it's a trap !) ; faire passer des unités devant tes snipers pour : améliorer la visu des snipers ; éviter une mort tragique sur une mine à tes snipers (le mieux reste les démineurs mais bon ils ne sont pas toujours là au bon moment ceux là. Merci Grouchy !) ; éviter un guet-apens derrière un fourré (pour éviter justement de se faire fourrer - blague vaseuse du jour) ; pourvoir ralentir un véhicule fou qui foncerai sur tes innocents snipers avec par exemple pour les soviétiques une grenade antichar ; rester le plus proche possible d'une couverture (non, pas pour feignasser à cuire des chamallows ; quoi que sous le blizzard c'est tentant) pour que tes snipers soient camouflé le plus rapidement possible après un tir ; ne pas hésiter à appuyer sur le bouton "cesser le feu" pour éviter que tes snipers tirent en mode free style dans des moments où il vaut mieux rester planquer comme un pleutre ; déplacer tes snipers (sauf dans le cas mentionner au point ci-dessus) en appuyant sur le bouton "attaque en déplacement", ça évite souvent bien des surprises (qu'est-ce que je fais en plein milieu de cette réunion bretzel ou vodka party suivant ton bord) ; C'est tout ce qui me vient en tête pour l'instant.
  46. 2 points
    Salut, Voici un organigramme/tech tree des unités de la faction Soviétiques. Si vous avez des remarques ou des erreurs à me signaler, n'hésitez pas. This post has been promoted to an article
  47. 2 points
  48. 2 points
    Oui, c'est sûr mais je vois plutôt le réalisme graphique et de la modélisation comme une augmentation de l'intérêt du jeu. Après le système de gestion du froid pour éviter la mort de nos soldats, il faudra voir si ca n'est pas trop réaliste au point de pénaliser le gameplay.
×
×
  • Créer...